Afrique Algérie : Les astuces pour gagner la CAN 2019 ? Belmadi en parle

C’était clair ! L’Algérie championne d’Afrique n’est pas le fruit du hasard. Un véritable travail a été fait en amont par Djamel Belmadi. Mais lequel ? Invité dans l’émission Team Duga sur RMC mercredi, le sélectionneur a tout révélé.

En effet, l’état d’esprit des Fennecs à la CAN 2019 a été sans précédent. Ce qui leur a permis d’avoir la récompense suprême. Avant que ce groupe ne soit ainsi, Belmadi a, au prime abord, régler un problème récurrent.

« Il y avait beaucoup de choses à régler, notamment dans la perception qu’ils avaient de ce qu’était l’équipe nationale. Il y avait de gros soucis entre ce qu’on appelle les bi-nationaux, entre guillemets ceux qui viennent de l’extérieur et ceux qui étaient au pays. Il fallait régler ça et composer un groupe un peu comme la France en 1998 », a-t-il fait savoir.

Après cela, Belmadi dit avoir écarter certains joueurs afin d’avoir une bonne osmose.

« Avant de partir à la CAN, j’ai dû enlever quelques élements, ce que j’appelle moi des éléments perturbateurs. Il y a toujours des joueurs qui sont hostiles à ce fonctionnement qui est que le meilleur gagne et que le meilleur joue, ce qui n’était pas le cas chez nous. Il y’avait des joueurs qui étaient installés confortablement, bonne performance ou mauvaise performance ils avaient la garantie de jouer le match suivant. Ils s’étaient quelque part accaparer l’équipe nationale, c’était un peu les patrons, l’équipe nationale leur appartenait. J’ai mis fin à ça », a-t-il déclaré.

Il conclu avec la concurrence saine qu’il a instauré : « J’ai essayé d’instaurer une concurrence saine et loyale avec notamment de grosses décisions comme sur un match de qualification où j’ai mis Mahrez sur le banc. Pour moi c’était normal parce qu’il n’avait pas été à la hauteur de ce que tout le monde attendait depuis un certain temps. Pour les joueurs ça a été un signal ».

Voici détaillé les astuces de Djamel Belmadi pour remporter la CAN 2019. Ceci pourrait être un exemple pour des sélectionneurs en quête de trophées.