Afrique CAN 2019 : Mais d’où vient le chant “One, two, three, viva l’Algérie”?

Impossible de ne l’avoir jamais entendu. L’incontournable slogan «One, two, three, viva l’Algérie» est entonné à chaque rencontre de football lors de la CAN 2019 (et même pour d’autres occasions). Mais quelle est sa véritable origine ?

A chaque victoire des Fennecs, les supporters de l’Algérie reprennent en chœur ce chant rassembleur. Sans que l’on sache vraiment quand il est apparu pour la première fois. « One Two Three – Viva l’Algérie » : c’est un simple slogan qui est devenu le chant de ralliement de tous les supporters de l’Algérie. Repris en chœur lors des scènes de liesse qui suivent les victoires de l’équipe nationale – comme lors de la qualification des Fennecs pour les demi-finales de la Coupe d’Afrique des Nations, jeudi 11 juillet – ce chant est désormais un incontournable.

Guerre d’indépendance: « We Want to Be Free »

Ce chant trouve ses racines dans les années 1950, très loin des terrains de football. En pleine période de décolonisation, alors que le pays est encore une colonie française, les partisans de l’Algérie indépendante ont l’idée d’alerter la communauté internationale avec un chant fédérateur en anglais: « We want to be free » (« Nous voulons être libres »). Selon de nombreux témoignages, ce slogan aurait été déformé au fil du temps devenant « Want to free ».

1974 : Algérie – Sheffield United

Autre explication, quelques années plus tard en 1974. Lors d’un match amical face à Sheffiled United (victoire 3-1), les supporters présents au Stade Bouakeul d’Oran ont repris en chœur le «One, Two, Three» pour applaudir les trois réalisations algériennes. Un an plus tard d’ailleurs, lors des Jeux méditerranéens, le «One, Two, Three, viva l’Algérie» prendra définitivement place dans le cœur des fans des Fennecs lors d’une victoire 3-2 face à la France.

1975 : Algérie – France

En 1975, l’Algérie a rencontré la France lors des Jeux méditerranéens, en finale de la compétition de football. Dans une rencontre au scénario incroyable, les Fennecs ont renversé les Bleus (3-2). Une victoire historique vécue comme une revanche face à l’ancien colon. Ce succès a été considéré comme une nouvelle indépendance. Près de 100.000 spectateurs ont assisté au match. Ils chantaient en chœur des “One, Two, Three, Viva l’Algérie”.

Un chant qui résonnera contre le Nigeria ce dimanche en demi-finale de la CAN 2019.

Source : Africa Top Sports