Afrique Elim CAN 2019 – Amir Abdou: «Comores vs Cameroun, c’est David contre Goliath»

Les éliminatoires de la CAN 2019 reprennent cette fin semaine un an après le déroulement de la première journée qui a été riche en surprise. Dans le groupe B, le Cameroun et le Comores s’affronteront ce samedi. Rappelons que le Cameroun est déjà qualifié d’office, même s’il prend part aux éliminatoires.

L’unique place qualificative du Groupe B se joue donc entre le Malawi, le Comores et le Maroc. Mais pour l’heure, le Malawi dispose d’une courte avance sur les deux autres prétendants du groupe après sa victoire à domicile lors de la première journée des éliminatoires de la CAN 2019. Les Comores se sont inclinées face au Malawi. Une victoire est donc capitale aux hommes d’Amir Abdou. Les Coelacanthes sont face à un énorme défi pour se relancer dans cette course à la qualification.

Les Insulaires, qui n’ont jamais participé à une phase finale de CAN, n’ont pas droit à l’erreur face aux Lions indomptables. Ce challenge est partagé par le sélectionneur comorien, Amir Abdou, qui avoue aller affronter l’une des grandes équipes d’Afrique. «Nous devons avant tout préparer notre match au niveau administratif. Il y a les dates de pré-convocation des joueurs à respecter, leur rassemblement à quelques jours avant le stage», rappelle-t-il sur comorosfootball.com.

Pour cette seconde journée des éliminatoires de la CAN 2019, trois joueurs sans clubs ont été appelés en sélection en l’occurrence, le gardien de but Ali Ahamada, l’ancien défenseur de l’Olympique de Marseille, Kassim Abdallah et l’ancien attaquant de l’As Monaco Djamel Bakar. «Cette sélection est le meilleur choix que j’aie pu faire. Nous n’avons pas une panoplie de joueurs comme le Cameroun. Sans compter que nos présents joueurs ne nous ont jamais déçus malgré ce qu’on avance ici et là vu notre parcours», s’est défendu Amir Abdou.

Face aux Lions indomptables, les Coelacanthes auront besoin du soutien de tout le peuple. «Les joueurs sont attendus le 3 septembre, pour entrer en stage le lendemain. Nous n’avons pas de droit au repos car nous allons avoir à faire à un quintuple champion d’Afrique que nous avons peu de chance de battre». Selon lui, «Comores vs Cameroun, c’est David contre Goliath. Mais, assure-t-il, nous allons livrer notre match avec plaisir et sans complexe».

 

Source : Africa Top Sports

Africa Top Sports