Amical-Japon-CI (1-0) : Les Tops et les Flops

Après le Japon du 13 octobre 2020, difficile de trouver des motifs de satisfaction. Pourtant certains Eléphants ont pointé la trompe, contrairement qui ont abimé leurs défenses. Voici les Tops et les Flops.

Top

Sylvain Gbohouo

Si la Côte d’Ivoire n’a pris qu’un but face au Japon, c’est en grande partie grâce à son gardien. Bien sur ses appuis aux 40è et 70è, Gbohouo s’est surtout illustré à la 57è avec un double arrêt. De quoi se rassurer et fermer quelques poches de détraction.

Odilon Kossonou

Il est certainement fautif sur le but concédé par Gbohouo, mais Kossonou pour une première fut au-dessus de la moyenne par son envie et son agressivité. Une grande débauche d’énergie qui lui a fait perdre sa lucidité dans les derniers instants. Une belle promesse.

Habib Maïga

Discret dans son rôle de récupérateur, le Messin a été présent dans la rigueur du placement. Mais dans un milieu trop étoffé ou trop clairsemé, difficile de situer le niveau de performance de Habib Maïga, véritable sentinelle.

 

Flops

Franck Kessié

Unique buteur de la double-sortie de la Côte d’Ivoire, Kessié a manqué d’efficacité à l’image de l’action de la 49è. Il fut l’illustration d’un milieu en panne de spontanéité dans la circulation du ballon.

Juma Saeed

Sa première, Juma Saeed n’en gardera pas un bon souvenir. Certainement parce qu’il n’a pas brillé par manque de munitions mais également par naïveté.

Nicolas Pépé

Moins altruiste avec une prise de responsabilité étouffée par les mauvais choix, Nicolas Pépé s’est démené sans trouver la bonne formule. Certainement orphelin de Zaha ou inhibé par Gervinho. Peut faire mieux.

Patrick GUITEY