André Villas-Boas veut marquer l’histoire de l’OM !

Trois saisons et puis s’en va. Arrivé à l’Olympique de Marseille en 2016, Rudi Garcia a finalement mis fin à son aventure avec le club phocéen il y a quelques mois en partant de lui-même. Du coup, pour remplacer le technicien français, les Olympiens ont décidé de miser sur un entraîneur d’expérience : André Villas-Boas. Après une préparation mitigée, le coach portugais a vécu un début de saison compliqué avec une défaite contre le Stade de Reims (0-2) et un nul à Nantes (0-0). Mais avant la trêve internationale, ses joueurs ont montré un meilleur visage pour s’imposer face à l’OGC Nice (2-1) et l’AS Saint-Etienne (1-0). Avec un peu plus de repos, le technicien âgé de 41 ans a donc accordé un long entretien à . L’occasion de revenir sur sa longue carrière mais avant tout sur son expérience actuelle.

Souvent interrogé sur le mercato auparavant, André Villas-Boas n’avait jamais caché que l’OM n’avait pas d’argent. Cependant, avec les arrivées d’Alvaro Gonzalez, Dario Benedetto et Valentin Rongier, l’ancien entraîneur du Shanghai SIPG est confiant pour l’avenir : « l’effectif est toujours très bon, il y a beaucoup de grands noms du foot français, des joueurs qui ont une histoire importante avec l’OM et le foot français. Et il y a de jeunes joueurs avec un talent exceptionnel. J’espère que cet effectif pourra gagner des choses. Pour nous, c’est encore un peu plus difficile avec l’aspect financier. Je reste fier des objectifs, je pense qu’on peut être compétitifs, on va voir. »

« J’aimerais laisser quelque chose dont je serai toujours fier »

Pour lui, l’Olympique de Marseille a donc la qualité nécessaire pour finir sur le podium de Ligue 1. Un objectif clairement affiché lors de sa présentation en mai dernier. Relancé sur ce sujet, le Portugais a poursuivi sur cette voie, affirmant même que les Phocéens peuvent aller chercher la Ligue des Champions avec cet effectif. « Je pense (que l’OM peut atteindre la C1, ndlr). On a fait trois nouvelles recrues, on a ce type de joueurs qui en ont déjà vécu dans le monde du football, on a de la qualité alors je pense que c’est possible, oui. Tout va dépendre de cette régularité que tu dois avoir dans le monde du foot. Avec la régularité vient la confiance et vient le résultat », a poursuivi AVB. Avec un contrat courant jusqu’en juin 2021, André Villas-Boas espère donc faire de grandes choses avec la formation phocéenne.

Ce dernier rêve en tout cas de partir sur une bonne note dans quelques années, en remportant bien évidemment des trophées : « j’aimerais laisser quelque chose dont je serai toujours fier. J’espère offrir un peu d’émotions et aussi un peu de résultats car à la fin, ce sont les résultats qui comptent. J’ai laissé un peu d’histoire au Zenit, comme l’homme des records par exemple. C’est une fierté pour moi. À Porto, il y a eu les quatre trophées en une saison. Alors à Marseille, j’aimerais encore des résultats et des trophées. C’est un peu plus difficile avec les déséquilibres du foot français dont on a parlé, mais c’est possible. C’est le rêve des supporters. » Il ne reste plus qu’à obtenir les résultats adéquats.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10