Arsenal : les excuses d’Unai Emery face aux critiques

Depuis le début de la saison, Arsenal fait souvent l’objet de nombreuses critiques. Incapable de s’installer durablement dans le Big Four (synonyme de Ligue des Champions), les Gunners doivent également gérer un Nicolas Pépé, recrue la plus chère de l’histoire du club, en mal d’adaptation. Autant de reproches qui se sont intensifiés lundi dernier après la triste défaite d’Arsenal sur le terrain de Sheffield United (0-1). Face à la gronde, Unai Emery a profité de la conférence de presse précédant la rencontre face à Vitória Guimarães pour se donner un droit de réponse.

« Dans une carrière, c’est normal d’avoir des critiques sur mon travail, sur l’équipe durant les moments difficiles. D’un côté, nous avons les supporters et leurs opinions, et nous devons les accepter. Mon but c’est de progresser en vue du match suivant en essayant de voir où on peut s’améliorer. Voir comment on peut aller de l’avant petit-à-petit, en gardant le même chemin et en atteignant nos objectifs les plus proches. Ça, c’est gagner demain. Nous devons également améliorer plein de choses. (…) Nous avons raté une grosse opportunité de grimper à la troisième place de Premier League lundi dernier. Nous sommes cinquièmes donc nous devons être meilleurs », a-t-il déclaré en conférence de presse. Un constat plutôt attendu. Mais pour Emery, pas question de changer pour autant.

Malgré les reproches, l’Espagnol se targue d’avoir un plan bien établi pour les Gunners. Un plan qu’il ne compte pas modifier. « La chose la plus importante, c’est notre stratégie. Nous avons changé 10 joueurs sur 24. Soit environ 40%. Nous utilisons de nouveaux joueurs et des jeunes à qui nous donnons une chance et de la confiance pour le futur. Nous voulons performer avec eux. je suis heureux de ce processus. Je suis déçu du résultat de lundi. Mais nous sommes sur notre chemin. Nous devons avoir une seule stratégie. La chose la plus importante, c’est l’équipe et le club, mais aussi le fait d’avoir un objectif clair. Nous ne sommes qu’au début de la saison et je suis confiant. Je crois en mes joueurs, en notre travail, en notre stratégie. » Reste à savoir si elle finira par être payante.