Arsenal : Unai Emery dévoile ses plans pour Nicolas Pépé

Son arrivée à Arsenal avait suscité une certaine effervescence chez les supporters des Gunners. Auteur d’une saison 2018-2019 incroyable avec le LOSC (23 buts en 41 matchs toutes compétitions confondues), Nicolas Pépé (24 ans) débarquait en Angleterre pour 80 millions d’euros. L’ailier ivoirien devenait par la même occasion le transfert le plus cher de l’histoire du club londonien. Un statut qui peut s’avérer compliqué à gérer au quotidien. Auteur de seulement trois réalisations depuis son arrivée l’été dernier, le natif de Mantes-la-Jolie peine à retrouver son lustre d’antan et surtout ses accélérations dévastatrices.

Capable de désarçonner n’importe quelle défense de Ligue 1 la saison dernière, . Dans une interview accordée à , le manager des Gunners Unai Emery s’est longuement confié sur sa recrue estivale. Sur un siège éjectable depuis plusieurs semaines, le technicien ibérique continue pourtant de protéger son joyau. Une extrême bienveillance qui peut interpeller, mais qui se justifie pleinement selon l’intéressé. « Il a juste besoin de temps et d’être exigeant envers lui-même. Nous sommes avec lui, nous travaillons individuellement avec lui, et nous lui montrons des vidéos sur ce qu’il peut améliorer, » révèle ainsi l’ancien entraîneur du PSG.

Unai Emery prône la patience pour Pépé

Un processus qui réclame patience et surtout une certaine implication du joueur. Mais Emery croit au potentiel de l’ancien Lillois et se montre convaincu que sa stratégie permettra à Pépé de tutoyer les sommets à l’avenir. Le coach d’Arsenal estime néanmoins que son attaquant doit mieux appréhender l’environnement de la Premier League s’il souhaite enfin s’imposer. « L’intensité du jeu et les adversaires en Angleterre exigent beaucoup de vous. Il doit s’y adapter et nous devons l’aider pour qu’il puisse continuer à faire des progrès. Son processus d’adaptation à l’équipe est positif, mais un peu plus lent que ce que nous voulions, » admet ainsi le natif de Fontarrabie. Une adaptation semée d’embûches qui n’est pas un phénomène nouveau à Arsenal. Jadis, Thierry Henry avouait qu’analyser le jeu de Ian Wright lui avait permis d’entrevoir la lumière sur le terrain. A son arrivée, Alexandre Lacazette a lui aussi connu quelques difficultés à répondre aux exigences du football anglais.

Plus que jamais, Unai Emery prône la patience, mais précise également qu’il doit effectuer des choix qui peuvent parfois freiner l’éclosion de Nicolas Pépé. « Nous devons être patients et exigeants et, en plus, nous devons veiller à ce qu’il prenne lui-même ses responsabilités. Il n’est pas encore tout à fait au niveau de pouvoir jouer dans tous les matchs. Je crois, et j’ai toujours cru, qu’il doit jouer pour atteindre ce niveau, mais il y a aussi des matches où d’autres joueurs méritent de jouer. J’utilise les joueurs qui, je pense, vont nous aider le plus à chaque instant, » décrypte ainsi Emery. Pour enchaîner les matchs, Nicolas Pépé doit donc se résoudre à se murer dans le travail quotidien. Mais son entraîneur ne s’inquiète pas plus que ça pour l’avenir. « Nous avons acheté Pépé en sachant que la première année serait difficile, que ce serait une année d’adaptation. Nous voulons que cela se fasse le plus rapidement possible, mais nous constatons que nous devons faire preuve de patience. » Reste à savoir si Unai Emery aura le temps pour amener à maturité le principal protagoniste…