AS Monaco : les explications surréalistes de Leonardo Jardim sur le rouge de Jemerson

Après deux défaites en Ligue 1, l’AS Monaco voulait se relancer ce dimanche après-midi lors de la réception du Nîmes Olympique. Mais alors qu’il menait 2-0 à la pause, le club de la Principauté a craqué dans le deuxième acte, . Mais un fait de jeu a tout changé : l’expulsion de Jemerson pour une semelle sur Romain Philippoteaux. Après avoir d’abord sorti un avertissement, M. Delerue est allé voir le ralenti pour changer sa décision et expulser le Brésilien (56e). Une décision que Leonardo Jardim ne comprend toujours pas.

En conférence de presse, le technicien portugais a lâché quelques explications qui ne devraient pas faire l’unanimité : « j’étais avec Philippoteaux. J’ai regardé sa jambe et elle était intacte. Pas une petite marque, rien, rien… J’ai regardé les images, peut-être que c’est lui qui touche Jemerson parce que Jemerson contrôle le ballon. Rouge direct ? C’est comme ça (rires) ! (…) Je regarde beaucoup de matches et dans les autres rencontres, ce n’est pas comme ça. J’ai déjà vu des tacles beaucoup plus graves que ça, et c’était jaune, ça va ou il laisse jouer ! »

« C’est un contact, c’est le foot »

Mais les images sont bel et bien là. Le milieu de terrain nîmois a eu la chaussette trouée sur ce tacle du Brésilien. Relancé sur le sujet, l’entraîneur de la formation asémiste est cependant resté campé sur sa position. « La chaussette déchirée ? Bien sûr, mais pourquoi ? Parce que Jemerson a contré le ballon et dans le mouvement… Le football, c’est un sport de contacts, de chocs, mais je n’ai pas vu Jemerson tacler la jambe pour l’agresser ou quelque chose comme ça. Il contre le ballon, l’autre est touché », a continué Leonardo Jardim avant de poursuivre.

« C’est la même chose que le gardien avec Glik… Il essayait juste de jouer le ballon mais il a touché Glik. Il n’y a pas eu de penalty, pas de rouge. C’est un contact, c’est le foot. Il n’y a pas eu de ralenti, pour regarder… et pour donner le rouge. Arrêtez avec ça aujourd’hui. C’est difficile d’expliquer au joueur. Le joueur ne touche plus et va me dire “écoutez coach, moi je ne touche plus les adversaires, je laisse jouer !” », a conclu le coach âgé de 45 ans. Des déclarations assez spéciales, l’expulsion semblant logique au vu des images, qui devraient faire réagir…

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10