CAN 2019 : l’arrivée très mouvementée des Lions au Ismaila Stadium pour son premier match

Au sein des Lions Indomptables, la musique prend t-elle le pas sur l’enjeu ? Si l’on se pose cette question, c’est qu’on ne connait pas le camerounais, la camerounaise. La musique, c’est une manière de vivre. Des quartiers populaires au fond des villages, le rythme est omniprésent dans le pays de Roger Milla. D’ailleurs, dès les petites heures du matin, alors que le crépitemment de la musique des gargottes et autres boites de nuit n’ont pas tiré leur revérence, c’est le coquelico matinal qui donne le coup d’envoi de l’emballement quotidien de l’ouie. Les Lions Indomptables ont été éduqués dans cette ambiance.

Ambiance qu’ils reproduisent à la moindre occasion lorsqu’ils se retrouvent en sélection nationale, comme pour se sortir de l’environnement trop morne et stéréotypé de leur quotidien « du pays des blancs », leur lieu de travail.

Ils chantent, ils dansent, parfois en choeur, mais tout est souvent improvisé. On vit tout simplement, en profitant du moment présent.

Et c’est aux pas de danse qu’ils entrent dans leur lieu de spectacle. Ambiance en entrée de Cameroun – Guinée Bissau

Entrée des Lions Indomptables contre la Guinée Bissau

Source : Camfoot