Christophe Galtier s’emballe pour le mercato du LOSC

L’été a été très chaud du côté de Lille. C’était prévisible après la très belle année des Dogues. Après avoir lutté pour le maintien lors de l’exercice 2017-2018, l’équipe de Christophe Galtier a ébloui le championnat la saison dernière. Séduisants deuxièmes, les Nordistes ont été menés par un certain Nicolas Pépé. L’ailier ivoirien qui avait marqué 22 buts et délivré 11 passes décisives en Ligue 1 est parti pour Arsenal et a rapporté 80 millions d’euros à sa formation. Rafael Leao (25 millions d’euros, AC Milan), Thiago Mendes (22 millions d’euros, Olympique Lyonnais), Anwar El Ghazi (9 millions d’euros, Aston Villa) et Youssouf Koné (9 millions d’euros, Olympique Lyonnais) ont aussi permis de remplir les caisses du LOSC.

Fort de ses 145 millions d’euros engrangés, le dernier dauphin du Paris Saint-Germain n’a pas manqué de réinvestir une partie de cette somme. Yusuf Yazici a débarqué en provenance de Trabzonspor contre un chèque de 16,5 millions d’euros. Victor Osimhen (12 M€) et Timothy Weah (10M€) sont eux arrivés de Charleroi et du Paris Saint-Germain. Benjamin André (Rennes, 7M€), Domagoj Bradaric (Hajduk Split, 6,5 M€), Léo Jardim (Rio Ave, 6M€), Reinaldo Mandava (Belenenses, 3M€), Manuel Luís Da Silva Cafumana (1° de Agosto, 2M€), Saad Agouzoul (Kawkab Marrakech, 600 000€) et Tiago Djalo (AC Milan) sont venu pour également renforcer les Dogues. Un mercato conclu en beauté avec l’arrivée de Renato Sanches, le désormais ex-milieu de terrain du Bayern Munich contre 20 millions d’euros. Un large renouvellement d’effectif qui a donc plu à Christophe Galtier.

Plus de 80 millions d’euros investis

Présent en conférence de presse, le coach français a tout d’abord tenu à remercier son président Gérard Lopez pour les efforts financiers qu’il a consentis : « mon président a fait des efforts importants. Certes, il y a eu les ventes, mais on se place à 90 millions d’euros d’investissements. Quand le LOSC a fait ça ? Il y a le projet, mais aussi le signal du président qui dit on vend, mais on essaye d’avoir une équipe compétitive cette année. » La façon idéale pour rassurer les observateurs suite aux ventes réalisées par le club nordiste : « il y avait des doutes. Certains disaient houlala ils vont vendre et ne pas acheter en conséquence. Le président et Luis Campos (directeur sportif ndlr) nous on permis d’avoir un effectif de qualité et moi je suis satisfait. Je sais d’où je viens, et dans les clubs précédents, ça aurait été inimaginable. »

Des forts investissements qui s’élèvent à 83 millions d’euros mais qui ne perturbent pas Christophe Galtier pour autant. Ce dernier a d’ailleurs expliqué qu’il faisait preuve de sérénité : « non je n’ai pas de pression par rapport au mercato. Il me paraissait important à mes yeux d’être présent sur le mercato d’été pour faire encore une bonne saison et le président a répondu à l’affirmative. J’ai des joueurs d’un certain niveau, très jeune, avec du potentiel, je vais faire en sorte qu’ils jouent en équipe, mais je n’ai pas de pression particulière. » Conscient des forces de sa formation, il a aussi mis en avant la diversité des profils dans son entrejeu.

« Je souhaitais avoir quatre milieux de terrains et un jeune en devenir. Je souhaitais avoir de la complémentarité, d’avoir différentes associations. Renato Sanches entre dans ce cadre. Pour ceux qui ont de l’expérience, il y a Benjamin André et Xeka. Pour les joueurs à potentiel, il y a Renato Sanches et Boubakary Soumaré. Ces deux derniers ont la qualité pour casser les lignes » a-t-il expliqué. Alors que le mercato fermera ses portes lundi prochain, Christophe Galtier ne s’attend pas à de nombreuses évolutions lors des prochains jours : « le mercato n’est pas fini, mais je ne crois pas que ça changera chez nous, mais les choses peuvent encore s’agiter. J’ai cru lire sur notre quotidien local qu’il pourrait y avoir encore un ou deux départs. Thiago Maia est sollicité par des clubs italiens, mais je suis serein. On a une équipe qui est bien constituée. » Il ne manque plus qu’à confirmer cela sur le terrain.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10