Clasico : les réactions pleines de frustration de Quique Setién et des joueurs du Barça après la défaite

. Après avoir plutôt dominé en première période, s’offrant plusieurs situations intéressantes devant, les Catalans ont coulé en deuxième période, et ont été surpassés par des Madrilènes supérieurs sur tous les plans. Quique Setién, qui dirigeait son premier Clasico et avait pourtant posé des problèmes à Zidane par le passé avec le Betis et Las Palmas, s’est exprimé en conférence de presse après la rencontre. Lui et ses joueurs ont regretté ces opportunités loupées pendant les premières quarante-cinq minutes.

« Le plus frustrant ? Avoir des occasions et ne pas marquer. En première période, on a réussi à passer ce pressing, on a eu des occasions mais on n’a pas été précis. En deuxième période pareil, mais on a commencé à avoir des imprécisions qui ne nous ont pas permis d’avancer et on a souffert avec les pertes de balle. On a eu deux ou trois occasions, mais ça n’a pas pu se concrétiser. Il n’y a rien à dire, il faut féliciter le rival », a d’abord lancé l’entraîneur du FC Barcelone.

Martin Braithwaite : « le résultat n’est pas juste »

« Zidane et moi avions dit que ce match n’allait pas être décisif pour la Liga, maintenant ils sont un point devant et ils ont le goal average favorable, mais il reste encore beaucoup de matchs. C’est vrai que ça te touche parce que c’est une défaite douloureuse, mais il y a de bonnes choses à retenir. On a eu quatre ou cinq occasions et ce n’est pas normal de les manquer », a-t-il ajouté. Ses joueurs eux ont aussi fait part de leur frustration.

« On a perdu, mais on est sur la bonne voie. Ce n’est qu’un point d’écart, il y a encore beaucoup de Liga devant nous. C’est une nuit dure, c’est toujours dur de perdre, surtout dans un stade comme le Bernabéu et quand tu mérites de repartir avec un peu plus… », a ainsi lancé Frenkie de Jong à Barça TV, rejoint par Martin Braithwaite : « le résultat n’est pas juste, on a eu des occasions, nous ne sommes pas contents mais je suis certain que nous sommes sur le bon chemin ». Gerard Piqué a lui aussi évoqué cette première période où ses partenaires ont trop vendangé : « ils (les Madrilènes, NDLR) ressortent grandis du match, ça va leur donner du moral, mais on était tout proche d’un scénario inverse, parce qu’en première période on a été très près du but ». Antoine Griezmann et compagnie sont prévenus, il faudra être bien plus adroit devant les buts face à Naples au Camp Nou…