Coronavirus : le Real Madrid commence à prendre des mesures face à la crise

Un peu partout en Europe, les clubs sont forcés de prendre des mesures conséquentes pour faire face à cette crise qui les prive de nombreux revenus, billetterie et droits TV en tête de liste. En France, de nombreux clubs ont eu recours au chômage partiel, alors qu’en Espagne, Italie et en Allemagne, les formations ont négocié des baisses de salaires directement avec leurs joueurs. Mais il y a des clubs qui s’en sortent bien, .

La masse salariale relativement basse du Real Madrid en comparaison avec son budget, ainsi que les nombreux millions qu’a réussi à garder le club de la capitale dans son compte en banque lui ont ainsi permis de ne pas devoir prendre des mesures drastiques jusqu’ici. Mais selon les informations du quotidien , Florentino Pérez et sa direction ont lancé un processus visant à convaincre les joueurs de revoir leurs émoluments à la baisse de façon temporaire.

Des premiers contacts avec le vestiaire

Face aux pertes qu’entraîne la situation – estimées à 150 millions d’euros – le club merengue veut tenter de limiter la casse, notamment parce qu’il est conscient que cette trêve forcée peut durer quelques mois encore. La direction du club a donc déjà contacté ses joueurs pour faire un point, et notamment de prendre la température quant à une baisse des salaires. Il ne s’agit pas là d’une mesure désespérée pour sauver les finances du club, comme ce fut le cas à Barcelone ou chez les voisins de l’Atlético par exemple, mais de rester dans un équilibre raisonnable au niveau des comptes.

Comme l’explique le média espagnol, le club n’envisage d’ailleurs pas de passer en chômage partiel, et cherche clairement un accord à l’amiable avec son effectif. On ne devrait d’ailleurs pas voir une réduction de salaires aussi drastique qu’en Catalogne (70%). La balle est donc dans le camp des joueurs madrilènes, qui n’ont pas hésité à mettre la main à la poche pour faire des dons ces derniers jours, .