Election FIF : L’Assemblée Générale du 20 juin hypothéquée

La Fédération Ivoirienne de Football devrait revoir son calendrier électoral. La dernière décision du Conseil National de Sécurité l’y force.

« Le Conseil National de Sécurité décide du maintien de l’interdiction des rassemblements de population à Abidjan, dont le maximum autorisé est dorénavant réduit de 200 à 50 personnes ».

Ce point 4 des dernières directives du CNS communiqué ce jeudi 11 juin devrait entraîner l’ajournement de l’Assemblée Générale Elective de la FIF, annoncée pour le samedi 20 juin 2020, au Palais de la Culture.

Le collège électoral composé de 81 membres actifs, il avait été demandé par courrier aux différentes entités de faire parvenir au bureau de la Fédération, l’identité de leurs deux représentants.

Au regard des récentes nouvelles, impossible serait pour la FIF de regrouper 162 personnes en plus des membres de son Comité Exécutif et des observateurs extérieurs dont la presse. Dans les prochaines heures, la maison de verre devrait réagir pour, sans aucun doute, annuler le rendez-vous du 20 juin prochain.

Une décision scrutée qui bouleverserait le calendrier de la mise en place de la Commission Electorale et donc de l’Assemblée Générale Elective qui était prévue pour le samedi 22 août 2020.

Au-delà des différents conclaves, c’est également la possibilité de reprise du championnat national arrêté à l’étape de la 20è journée, qui s’envole.

En plus des rassemblements de personnes réduits à 50, le CNS a décidé du maintien « de l’isolement du Grand Abidjan, en renforçant le contrôle aux entrées/sorties et en sanctionnant les cas de violation » et de « de l’état d’urgence et de la fermeture des frontières terrestres, aériennes et maritimes jusqu’au mardi 30 Juin 2020 ».

Il a également décidé « du renforcement du contrôle de l’obligation de port du masque, notamment par la sensibilisation communautaire et la répression ».

Patrick GUITEY