FC Barcelone : Ousmane Dembélé prend encore cher

Le FC Barcelone traverse des moments compliqués. Les résultats depuis le début de saison ne sont pas catastrophiques, les Catalans pointant à la première place en Liga et dans leur groupe de Ligue des Champions comme n’a pas manqué de le souligner Gerard Piqué après la rencontre. Mais dans le jeu, c’est toujours aussi poussif, avec une patte Valverde inexistante et une énorme dépendance aux coups de génie de Lionel Messi. Dans ces conditions, difficile pour les joueurs offensifs de briller, même si tout le monde s’accorde qu’ils pourraient faire bien mieux. Dans les médias espagnols, on ne manque pas de souligner la solitude du joueur de l’Albiceleste aux avant-postes.

Concrètement, seuls l’Argentin et le nouveau chouchou du Camp Nou Ansu Fati, auteur d’une entrée très intéressante mardi soir lorsqu’il a remplacé Dembélé, se sauvent. Antoine Griezmann est ainsi encore loin d’avoir montré son meilleur visage, même s’il bénéficie encore d’une certaine clémence et patience à son égard puisqu’il vient d’arriver. Quant à Luis Suarez, ses prestations sont particulièrement mauvaises, notamment dans le jeu, mais la capacité de l’Uruguayen à s’offrir des buts venus de nulle part à des moments où l’équipe à la tête sous l’eau lui garantit encore un peu de crédit. En revanche, Ousmane Dembélé, lui, n’a que très peu d’arguments en sa faveur lorsqu’il s’agit de le défendre.

Des sifflets au Camp Nou

Alors qu’il vient d’entamer sa troisième saison au FC Barcelone, celui qui était appelé à remplacer Neymar n’a toujours convaincu personne en Catalogne. Mardi soir encore, le joueur formé au Stade Rennais avait une opportunité en or – une des dernières – pour montrer qu’il a le niveau pour évoluer dans cette équipe. Une occasion idéale, face à une équipe avec une défense relativement haute et des espaces derrière, dont il n’a clairement pas profité. On a encore revu un Dembouz très brouillon, notamment dans ses contrôles et ses transmissions. Il a souvent fait le mauvais choix une fois arrivé dans les derniers mètres. En première période, il a été éclipsé par son acolyte du flanc droit Nelson Semedo, bien plus tranchant et offensif que lui malgré une position plus reculée de base.

Il faut tout de même noter quelques ballons bien sentis du Français pour le Portugais dans la profondeur pour le Portugais puis pour Sergi Roberto au retour des vestiaires, mais pas de quoi masquer une prestation très médiocre. Du côté du Camp Nou, on commence clairement à grincer des dents. Pourtant, contrairement à ce qu’on peut voir du côté de Madrid par exemple, le public catalan est généralement plus patient et moins virulent à l’égard de ses joueurs. Il est ainsi très rare que des sifflets se fassent entendre dans les travées de l’arène barcelonaise, et seul Philippe Coutinho avait (brièvement) été pris pour cible ces derniers temps. Pourtant, le natif d’Evreux est bien sorti sous les sifflets lorsqu’il a été remplacé par Ansu Fati contre le club de Prague. Il ne faut également pas oublier que certains supporters lui en veulent suite à l’épisode Neymar cet été, puisque c’est en grande partie grâce à son refus de signer à Paris que le Brésilien n’a pas pu revenir. C’est du moins comme ça qu’on présenté les choses les médias catalans.

La presse ne l’épargne pas

Un sondage en cours sur le site du quotidien catalan demande aux lecteurs si Ansu Fati doit prendre la place de Dembélé en tant que quatrième larron de l’attaque blaugrana, derrière la MSG. 80% des lecteurs ont répondu par l’affirmative. « Dembélé désordonne tout ce qu’il trouve sur son chemin, lui même inclus, sans réussir à terminer la moindre action ni même exploser comme devraient lui permettre ses qualités extraordinaires », peut-on lire qui souligne la solitude de Messi devant. Dans les notes du média, il a écopé de la pire note – accompagné d’autres joueurs comme Griezmann, Alba ou Busquets – un 5/10.

De son côté, ne manque pas de souligner que le Français n’a pas tiré une seule fois en direction des cages de l’équipe tchèque. « Ousmane Dembélé n’a pas été à la hauteur. […] Ansu Fati a créé beaucoup plus de danger en 25 minutes que Dembélé en 65 », peut-on lire sur le site. Après un petit mois d’absence, suite à un carton rouge face à Séville et des petits pépins physiques, le Français a vécu un retour plus que compliqué. Même si Luis Suarez est blessé et qu’une place s’est libérée aux avant-postes pour le match du week-end face au Celta, tout porte à croire que le champion du Monde devra se contenter du banc de touche,, et Luis Suarez devrait être de retour après la trêve. L’ancien du Borussia Dortmund n’aura donc plus beaucoup d’occasions d’enfin se mettre son monde dans la poche…