ICC : l’Atlético ridiculise le Real Madrid en s’imposant 7-3 !

Le MetLife Stadium de New York, qui héberge habituellement les rencontres de NFL des Giants et des Jets, accueillait cette nuit un derby madrilène entre les Merengues et les Rojiblancos. Une sacrée affiche délocalisée en terres américaines dans le cadre de l’International Champions Cup, dans une enceinte où il y avait tout de même bien plus de supporters de la Maison Blanche. Les hommes de Diego Simeone ont remporté leur seul match joué, aux tirs au but face aux Chivas, alors que les Merengues ont perdu face au Bayern (2-1) et ont battu Arsenal aux tirs au but. Pour ce match, Zinedine Zidane misait sur un 4-3-3 avec un trio offensif Hazard-Jovic-Vinicius, avec un entrejeu Modric-Kroos-Isco. Son homologue argentin alignait un onze très offensif, avec de duo Morata-Costa devant, et João Félix et Thomas Lemar sur les ailes. Il fallait noter cette défense inédite avec Trippier, Savic, Hermoso et Lodi, soit trois nouveaux visages dans l’arrière-garde colchonera. Au final, cette rencontre, qui n’avait de match amical que le nom, s’est conclu sur une lourde victoire de l’Atlético de Madrid.

Et ça commençait très bien pour les Colchoneros. Dès la première minute, João Félix décalait pour Diego Costa. L’Hispano-brésilien enchaînait sur une frappe, déviée par Sergio Ramos, qui terminait sa course au fond des filets des cages défendues par Courtois (0-1, 1ere). Une entame de match idéale, et Morata aurait même pu doubler la mise rapidement. L’attaquant rojiblanco poussait trop son ballon et manquait donc son mano a mano avec le portier rival (5e). Les supporters de l’Atlético n’allaient cependant pas devoir attendre bien longtemps pour fêter le prochain but. Saúl récupérait le cuir, pénétrait en puissance dans la surface et centrait à ras de terre. João Félix était présent pour mettre le bout du pied et expédier le cuir au fond des filets (0-2, 8e). Le petit prodige portugais était sur le point de s’offrir un doublé, deux minutes plus tard (10e) ! Premier coup dur ensuite pour l’Atlético avec la sortie de Morata, blessé, laissant sa place à Correa (13e). Les troupes de Zinedine Zidane subissaient, impuissantes, et l’attaquant argentin allait se mêler à la fête. Celui qu’on annonce prêt de l’AC Milan profitait d’un bon ballon de Koke pour enchaîner sur une belle reprise de volée en pivot (0-3, 20e).

João Félix et Diego Costa en ont fait voir de toutes les couleurs au Real Madrid

Ce n’était clairement pas terminé… Saúl, profitant d’une erreur de relance de Sergio Ramos, offrait un caviar à Diego Costa. La Bestia, devant Courtois, terminait l’action à merveille d’un plat du pied parfait (0-4, 28e). Du jamais vu, et les fans des deux équipes n’auraient probablement jamais imaginé un tel scénario. Courtois évitait même le 5-0 avec un bel arrêt sur ce coup de tête de Mario Hermoso (31e). Touché au genou, Luka Jovic devait laisser sa place à Karim Benzema (32e). Rien ne souriait à Zinedine Zidane et à son équipe. Thomas Lemar pardonnait même le 5-0 (37e). Le Real Madrid était tellement au fond du trou que sur la seule opportunité de la première période pour les Merengues, Vinicius touchait le poteau (39e). En face, tout réussissait à Simeone. Fauché par Isco dans la surface, Diego Costa s’offrait un triplé en transformant ce penalty (0-5, 45e). Stupeur complète au MetLife Stadium, alors que les vingt-deux acteurs de la partie rentraient aux vestiaires… On pouvait s’attendre à une réaction merengue en deuxième période, mais c’était sans compter sur ce duo létal João Félix – Diego Costa.

Le Portugais trouvait le numéro 19 dans la profondeur et ce dernier signait un superbe ballon piqué pour battre Navas, entré à la pause (0-6, 51e). Un quadruplé pour le sulfureux attaquant de l’Atlético. Sonnés, les Madrilènes ne réagissaient toujours pas. Isco et Eden Hazard étaient portés disparus, alors que Modric et Kroos étaient dépassés par les événements. Nacho parvenait tout de même à réduire l’écart sur ce centre en puissance d’Hazard, avec de la réussite ceci dit (1-6, 59e). Il y a ensuite eu une flopée de changements, avec l’entrée de joueurs comme Rodrygo et Kubo. Diego Costa et Dani Carvajal écopaient tous deux d’un rouge après une grosse faute du latéral sur Lemar puis un mauvais geste de l’attaquant sur le Merengue. Il y avait aussi du changement côté Atlético. Le rythme chutait, et Vitolo, fraîchement entré en jeu, en profitait pour s’offrir un joli rush dans la moitié de terrain merengue avant de placer le ballon au ras du poteau de Navas (1-7, 70e). Le jeune Sergio Camello avait des opportunités pour signer le 8-1, tout comme Vitolo (81e). Le score aurait donc pu être encore plus sévère… Karim Benzema allait cependant transformer un penalty provoqué par Nacho (2-7, 86e) et Hernandez y allait aussi de son but (3-7, 89e), maquillant un peu le résultat. Il sera intéressant de voir ce qui se passera dans les prochaines heures à Madrid, tout comme on suivra de près les réactions de la presse madrilène…

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10

Source : Foot Mercato