Inter : Romelu Lukaku règle ses comptes avec Manchester United

Cet été, Manchester United a eu deux dossiers chauds à gérer. Le premier concernait Paul Pogba, le milieu de terrain international français ardemment convoité par le Real Madrid. Les Red Devils ont tenu bon et le champion du Monde 2018 avec les Bleus de Didier Deschamps est toujours un joueur d’Ole Gunnar Solskjaer et devrait le rester toute la saison. Mais l’autre dossier chaud concernait Romelu Lukaku, depuis parti en Italie, à l’Inter Milan.

« On racontait beaucoup de choses sur moi, Rom va aller là-bas, l’entraîneur ne le veut plus, ils veulent le vendre. J’attendais que quelqu’un parle pour démentir. Mais, ce n’est pas arrivé. Puis j’ai discuté avec eux et je leur ai dit que le mieux était de se séparer. Je voulais juste un peu de protection, qu’ils disent que Rom ne va pas partir, qu’il va se battre pour sa place ou quoi que ce soit, cela n’est jamais arrivé », a déclaré le nouvel attaquant intériste dans le podcast «  » diffusé sur Youtube.

C’était toujours de la faute de lui, de Sanchez ou de Pogba

Visiblement, la fin de son aventure mancunienne a été compliquée. Il s’en est expliqué et il semble garder une certaine rancoeur. Il faut dire que les années sous José Mourinho n’ont pas été les plus fameuses et, malgré des débuts probants, mais cela s’est vite essoufflé. Lukaku, tout comme Pogba et Sanchez ont été des têtes de Turc des observateurs et cela a du mal à passer pour l’international belge, dernier troisième de la Coupe du Monde.

« Je ne pense pas être le seul qui jouait mal. Beaucoup de gens jouaient mal, mais il fallait trouver un coupable. Remettre la faute sur moi ? Pas de problème, vas-y, ce n’est que du football. Pogba, Alexis ou moi, c’était tout le temps l’un de nous trois », a-t-il ainsi conclu sur ce sujet. Avec sa nouvelle formation, il a connu de formidables débuts, inscrivant un quadruplé. La Serie A commence ce week-end et Lukaku à l’air revanchard.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10