Le PSG risque de faire face à de très lourdes pertes

Sébastien Bazin a mis le feu aux poudres . L’ancien président du PSG (2009-2011) est passé de l’autre côté de la barrière. Désormais président délégué d’Accor, le dirigeant a mis son ancien club en état d’alerte. Avec la perte d’exposition due à la suspension des compétitions de football, la chaîne hôtelière, qui est le sponsor maillot principal, risque de ne pas effectuer le prochain versement de ce qu’elle avait promis dans les contrats.

« Nos versements sont réalisés en deux fois. Donc autant vous dire que le 1er janvier, ça a été payé. Pour le 1er juillet, il faut une reprise du championnat autrement il ne sera probablement pas versé » a averti Bazin. Autrement dit, le PSG ne verrait pas une somme comprise entre 24 et 40 M€ au 1er juillet, soit la moitié de la somme promise sur une saison. dément cette information émanant pourtant du patron de l’entreprise en personne.

D’après le quotidien, les déclarations de Bazin concernaient la prochaine saison mais le problème est en réalité plus large que cela. L’arrêt des compétitions a de lourdes conséquences sur les finances du champion de France. Les revenus ne rentrent plus alors que les charges, comme les salaires colossaux des joueurs, sortent toujours. L’Equipe indique aujourd’hui que le PSG devrait dans le pire des cas enregistrer des pertes estimées à 215 M€. Il y a donc urgence à régler cette situation.