Le vestiaire du Paris SG a des comptes à régler

Le Paris SG s’est largement imposé sur la pelouse du Parc des Princes . Une promenade de santé, marquée par un état d’esprit irréprochable, à l’image d’un Kylian Mbappé, solidaire, inspiré et décisif. Un cap à garder à quelques jours du rendez-vous que tout le monde attend, contre le Borussia Dortmund en 8e de finale retour de Ligue des Champions. Une prise de conscience collective confirmée en conférence de presse par Thomas Tuchel.

« Les joueurs veulent absolument montrer contre Dortmund qu’ils sont capables de faire ce pas en avant, parce qu’il y a trop de critiques. Que ce qui se dit est trop grave parce qu’ils font une saison très constante, très fiable, avec beaucoup de grosses performances, de victoires méritées, très professionnelles. C’est peut-être un peu trop, on ne peut pas perdre confiance en ce groupe-là », a confié le technicien allemand, semblant indiquer que ses hommes avaient décidé de prendre leur destin en main.

Soudés face aux critiques

« Il y a un match retour aussi, à jouer. Ils ont envie de jouer ce match, ils veulent montrer. Ça a commencé cette semaine, tous les jours à l’entraînement, ça a continué dans ce match-là et ça doit continuer pour mercredi et les matches qui suivent », a-t-il confié. Une tendance forte, qui confirme la teneur des dernières réunions au sein du groupe et des discours tenus en interne. Idrissa Gueye, plutôt convaincant face aux Bourguignons, préfère les actes aux paroles.

« Soudés ? On dit, on dit… Il faudra le montrer sur le terrain, pour le moment, on l’a fait ce soir, c’est bien parti, il faudra confirmer, il y a d’autres matches pour le montrer et surtout obtenir cette qualification en Ligue des Champions », a-t-il lancé au micro de Canal +, lançant déjà la demi-finale de Coupe de France à venir contre l’Olympique Lyonnais. Qu’on se le dise, le PSG a décidé de régler ses comptes. Sur le terrain.