Les clubs de Ligue 1 commencent déjà à travailler sur la reprise

Peu à peu à travers l’Europe, les différents championnats commencent à envisager la reprise. Si la crise sanitaire qui frappe le Vieux Continent est loin d’être terminée, on ne veut pas être pris au dépourvu au sein des différentes institutions. , alors que chez nos voisins espagnols la tendance serait plutôt à une fin de saison en accéléré à partir du mois de juin, le tout à huis clos. Et en France alors ?

La priorité est aussi de terminer la saison. C’est du moins ce que révèle ce week-end. Comme ses homologues européens, la LFP et ses clubs ne souhaitent donc clairement pas entendre parler d’une annulation de la saison, comme cela avait pu être suggéré par Jean-Michel Aulas ou par Denis Le Saint, le président de Brest. « De mon point de vue, c’est la fin. Ça s’arrête là. Le Championnat doit s’arrêter. La saison ne peut pas reprendre. La sortie du confinement va être très longue et très progressive », .

Les clubs travaillent sur deux dates

Mais il s’agit là d’une des rares voix dissonantes du foot français, puisque le bureau de la LFP a encore affirmé ce vendredi, lors d’une réunion téléphonique, son intention de suivre les consignes de l’UEFA et d’aller au bout. « On ne redémarrera pas avant le feu vert de l’Etat. J’ai le sentiment que les championnats de L1 et L2 reprendront. A quelle date ? Je suis bien incapable de vous répondre. On peut jouer jusqu’à fin juillet, donc même avec une reprise à la mi-juin, les calendriers pourraient être tenus. Il est important et souhaitable que les titres sportifs soient décernés sur la base de résultats », a de son côté lancé le président de la FFF Noël Le Graët dans un entretien accordé au journal.

Toujours selon le média, Bertrand Desplat, le président de l’EAG, a demandé à ce que deux dates soient trouvées par l’institution, à savoir une date pour la fin de l’exercice actuel, qui devrait donc se conclure à la fin du mois de juillet ou au début du mois d’août. Puis, une date pour la reprise de la saison à venir. De quoi permettre d’y voir un peu plus clair dans cette fin de saison. Dans Le Parisien, on apprend également que la DNCG se montrera plus indulgente lors de son prochain passage en revue des comptes des clubs du football professionnel français, qui ont des pertes conséquentes au niveau des droits TV. Même si on avance peu à peu, le retour du foot en France n’est pas pour tout de suite !