Liga : le Real Madrid et le FC Barcelone sont loin d’être avantagés par l’arbitrage…

Lorsqu’on parle d’arbitrage, on a souvent tendance à dire que les plus gros clubs sont favorisés par les hommes au sifflet, la plupart du temps de façon inconsciente. Peur qu’une mauvaise décision contre un club puissant et influent puisse avoir un impact sur leur carrière, volonté de protéger les meilleurs joueurs sur le terrain, équipe meilleures offensivement donc potentiellement plus d’actions dans la surface rivale et donc plus de potentiels penaltys etc… Les raisons peuvent être nombreuses.

Pourtant, le quotidien dévoile une analyse qui montre qu’en Liga, le FC Barcelone et le Real Madrid ne sont pas forcément mieux lotis que les autres… Les Catalans sont par exemple ceux qui ont reçu le plus de cartons jaunes pour protestations envers l’arbitre (7 au total). Barcelonais et Merengues sont aussi – avec le Betis – les équipes du championnat espagnol qui ont connu le plus d’expulsions depuis le début de saison (3 au total).

Toujours aucun penalty pour les deux

En Espagne, il n’y a que quatre équipes qui n’ont toujours pas eu de penalty en leur faveur cette saison. Parmi elles, FC Barcelone et Real Madrid, qui n’ont donc toujours pas pu faire trembler les filets depuis le point de penalty, tout comme l’Espanyol et Séville. Valence par exemple, a déjà eu cinq fois l’opportunité de marquer dans cet exercice. Et même lorsqu’on parle de la VAR, les Blancos et les Blaugranas ne s’en sortent pas forcément très bien

Le journal ibérique précise ainsi que les deux fois où l’arbitrage vidéo est intervenu dans les matchs des Catalans, ce fut pour accorder un but à un rival et pour donner un penalty à l’adversaire. De même pour le Real Madrid, où la VAR est intervenue quatre fois, avec une seule décision “favorable” – un but annulé au Celta en tout début de saison – et une expulsion, un but validé à un adversaire et un but non accordé. Comme quoi, il ne faut pas toujours se fier aux a priori !