Ligue 1 : la répartition des droits télés 2018/2019

Le championnat de Ligue 1 s’est terminé il y a deux semaines. L’intersaison est déjà lancée mais c’est maintenant que paraissent les revenus des droits télés pour nos vingt acteurs du championnat élite. C’est qui a dévoilé ces chiffres. À la première place, il n’y a pas de suspense puisque le PSG, une nouvelle fois vainqueur de la Ligue 1, rafle la plus grosse mise avec un chèque de presque 60 M€. C’est 3 M€ de plus que l’an passé. Les Franciliens devancent largement leurs plus proches poursuivants.

Le second est l’Olympique Lyonnais. Avec un peu plus de 48 M€, celui qui a terminé 3e du championnat devance l’OM, 5e de Ligue 1 mais qui a touché 46,6 M€. Il n’y a donc pas vraiment de surprise sur le podium alors que derrière, le classement peut sembler plus étonnant par moment. Brillant second, le LOSC n’est pourtant que la 5e équipe en termes de revenus télévisuels. Avec ses 38 M€ perçus, les Dogues sont devancés par l’AS Saint-Etienne et ses 40,4 M€. Les Verts disposent, selon les diffuseurs, d’une plus grande notoriété.

La dégringolade de Monaco

Plus on avance dans le classement et plus les écarts se resserrent. Auteure d’une saison catastrophique mais maintenu sur le fil, l’AS Monaco se hisse à la 6e place grâce à 32,4 M€. C’est environ 300 000 € de plus que son voisin niçois, qui a pourtant effectué une bien meilleure saison sportive. Le club asémiste paye cher ce mauvais exercice puisque l’an passé, il avait empoché à peu près 44 M€. Amiens et Dijon ferment ce classement avec respectivement 19,3 M€ et 19 M€. Les deux relégués Caen et Guingamp ont eux gagné 21,89 M€ et 21,3 M€.

Si ces deux derniers ont touché davantage que d’autres équipes qui se sont pourtant maintenues, c’est aussi parce qu’elles ont bénéficié d’une aide à la relégation de 3 M€. Les revenus des droits télés sont calculés selon plusieurs critères. Pour répartir les 602 M€, il y a d’abord le classement sportif mais aussi de notoriété, décidé par les diffuseurs. Les différents clubs perçoivent ainsi 8,1 M€ de part fixe, en plus de 5,4 M€ de licence club. En Ligue 2, les clubs se sont partagés 93,7 M€. Le champion Metz a gagné 5,7 M€, alors que le Red Star, lanterne rouge, s’en tire avec 4,07 M€. C’est aussi la somme la plus basse.

Classement et répartition des revenus télévisuels (classement final en Ligue 1) :

PSG (1er) : 59 861 058 €
OL (3e) : 48 238 879 €
OM (5e) : 46 662 615 €
ASSE (4e) : 40 438 083 €
LOSC (2e) : 38 376 383 €
ASM (17e) : 32 415 798 €
OGCN (7e) : 32 090 282 €
MHSC (6e) : 29 591 475 €
FCG Bordeaux (14e) : 28 592 135 €
Stade Rennais (10e) : 28 019 575 €
Stade de Reims (8e) : 24 869 988 €
Nantes (12e) : 24 810 460 €
Nîmes Olympique (9e) : 22 734 237 €
EA Guingamp (20e) : 21 892 522 €
Toulouse FC (16e) : 21 550 011 €
Racing Club de Strasbourg (11e) : 21 549 709 €
Angers SCO (13e) : 21 536 628 €
SM Caen (19e) : 21 372 274 €
Amiens SC (15e) : 19 362 615 €
Dijon FCO (18e) :19 071 205 €

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10

Source : Foot Mercato