Ligue 1 : le Stade Rennais rompt le signe indien et s’impose dans les ultimes secondes face à Toulouse

Dans le cadre de la onzième journée de Ligue 1, le Stade Rennais recevait Toulouse au Roazhon Park. Incapables de remporter le moindre match depuis la troisième journée, les joueurs bretons souhaitaient renouer impérativement avec le succès pour s’extirper de cette crise de résultats. Pour y parvenir, Julien Stéphan alignait un 4-4-2 avec le duo Del Castillo, Hunou en attaque. Côté toulousain, Antoine Kombouaré optait lui aussi pour un 4-4-2 avec Sanogo et Koulouris en pointe. Le nouveau technicien du TFC espérait enchaîner après la probante victoire des siens face au LOSC (2-1).

Dès les premières secondes, Toulouser manquait l’ouverture du score. Suite à une déviation de la tête de Sanogo, Gradel décochait une belle frappe repoussée par Mendy. Juste après cette première frayeur, Rennes ouvrait le score. Del Castillo alertait Maouassa sur la gauche dont le centre trouvait Niang. L’attaquant sénégalais trompait Reynet d’une superbe frappe au point de penalty (1-0, 4e). Deux minutes plus tard, les Bretons réalisaient le break. Bourigeaud sur coup-franc trouvait Gnagnon dont le centre en première intention trouvait Hunou qui trompait d’un plat du pied Reynet (2-0, 6e). Un début de match canon des Rennais qui sonnait les hommes d’Antoine Kombouaré.

Gboho sauve le Stade Rennais

Les Toulousains reprenaient leurs esprits peu avant la demi-heure de jeu. Bien servi par Sangaré, Sanogo perdait son duel face à Mendy (24e). Conscient des difficultés de son équipe, Antoine Kombouaré décidait de sortir Sangaré (28e). Boisgard entrait et se positionnait ainsi dans l’entrejeu. Un changement qui sonnait la révolte toulousaine. Juste avant la pause, le TFC réduisait le score. Sur la gauche, Gradel alertait Sylla dont le superbe centre trouvait au deuxième poteau Dossevi qui profitait de la mauvaise appréciation du ballon de Mendy pour pousser le ballon au fond des filets (2-1, 41e). Au retour des vestiaires, Toulouse manquait l’égalisation de peu. Suite à un corner mal négocié par Mendy, le cuir revenait sur Gradel dont la volée filait juste à côté (53e).

Quasiment dans la foulée, le Stade Rennais se procurait une occasion franche. Sur la droite, Raphinha centrait fort pour Hunou qui devançait Reynet mais ne pouvait conclure (55e). Dans un match très ouvert, les Violets poussaient pour égaliser. Sur la droite, Dossevi distillait un très bon centre pour la tête de Koulouris bien captée par Mendy (62e). Six minutes plus tard, Eduardo Camavinga réalisait une chevauchée fantastique mais butait sur Reynet (67e). En fin de match, Toulouse était récompensé de ses efforts. Sur coup-franc, Max-Alain Gradel enveloppait magnifiquement son ballon qui se logeait dans la lucarne d’Edouard Mendy (2-2, 84e). Dans les ultimes secondes le Stade Rennais arrachait la victoire. Raphinha alertait Siebatcheu qui remisait pour Gboho fraîchement rentré qui trompait Reynet (3-2, 90+2). Rennes renouait ainsi avec un succès qui le fuyait depuis la troisième journée.