Ligue 1 : les huit plus gros clubs font cavalier seul pour sauver le football français de la crise

Le football français est en grandes difficultés. La crise économique et sanitaire est passée par là. Avec l’absence de matches, les diffuseurs refusent de livrer leurs derniers versements. Un acte qui asphyxie les clubs professionnels français. Ces derniers sont en constante communication pour trouver les moyens de s’en sortir et négocient directement avec Canal Plus et BeIN Sports pour tenter de débloquer les choses. C’est Nasser Al-Khelaïfi accompagné de Jacques-Henri Eyraud, Olivier Sadran et Jean-Pierre Rivère qui gère cette partie. Il faut dire qu’il possède l’avantageuse double-caquette de patron du PSG et de BeIN Sports en France. Pratique.

Le sujet des droits TV est revenu sur la table ce vendredi, lors d’un conseil d’administration de la Ligue de Football Professionnel, qui s’est tenu durant 3 heures. Durant cette assemblée, les dirigeants ont exprimé en cœur leur volonté d’aller au bout de la saison mais ce n’est pas tout. Ils ont réfléchi à quelques solutions pour combler le manque à gagner en cas d’échec dans les négociations avec les deux diffuseurs. Ainsi, d’après les informations de RMC, la LFP a évoqué le recours à un prêt auprès de fonds privés qui oscillerait entre 200 et 250 M€.

8 clubs mettent la LFP sur la touche

Des prêteurs auraient même déjà été contactés et pour certains d’entre eux, ont soumis des propositions. La LFP est chargée de transmettre l’information aux clubs. Certains présidents ont même demandé à Gérard Lopez, le patron du LOSC, de faire jouer ses réseaux et sa solide réputation dans le monde des affaires aux États-Unis et en Angleterre afin de trouver la meilleure offre possible. Évidemment, ce prêt n’aurait lieu qu’en cas d’extrême nécessité, c’est à dire si les deux diffuseurs se refusent toujours à payer ou du moins à verser une certaine somme. Enfin, une rupture se fait encore sentir au sommet du football français.

Déjà visible auparavant, , une certaine scission est à nouveau en train de s’opérer. rapporte ce soir qu’un comité extérieur à la Ligue a vu le jour depuis peu. Huit présidents des plus grands clubs français (Nasser Al-Khelaïfi, Jacques-Henri Eyraud, Olivier Sadran, Jean-Pierre Rivère, Nicolas Holveck, Gérard Lopez, Bernard Caïazzo et Jean-Michel Aulas) se sont associés pour trouver des solutions afin de sauver la situation. Ensemble, ceux qui représentent 85% du chiffre d’affaires de la Ligue 1 ont prévu de se réunir une fois par jour pour mettre en commun leurs idées et leurs réseaux. En résumé, cet espèce de G8 du foot hexagonal a décidé de faire son chemin seul, en n’hésitant pas à mettre la LFP sur la touche.