Ligue 1 : l’OL retrouve enfin le goût de la victoire contre Metz, Reims rate la deuxième place

Une triste 17e place. C’était le classement de l’Olympique Lyonnais avant cette 11e journée de Ligue 1 (10 pts). Sans victoires depuis le 16 août dernier (4 nuls, 4 défaites), , les Lyonnais étaient englués dans une profonde crise de résultats. La réception du FC Metz était donc l’occasion d’oublier la frustrante défaite de mercredi en Ligue des champions face au Benfica (2-1). Et Rudi Garcia concoctait un 4-2-3-1 avec le retour de Joachim Andersen en défense et la titularisation de Jeff Reine-Adélaïde dans le couloir droit. Memphis Depay et Moussa Dembélé étaient chargés d’animer l’attaque lyonnaise. De son côté, le FCM se présentait en 4-4-2 avec le duo Habib Diallo-Thierry Ambrose en attaque.

Et les Rhodaniens prenaient vite les choses en main dans cette rencontre. Andersen alertait une première fois Alexandre Oukidja. Le Danois était à la réception d’un coup-franc de Depay mais sa tête passait à gauche du but messin (11e). Les Gones étaient bien entrés dans cette rencontre puisqu’ils monopolisaient le ballon face à un bloc lorrain bien en place et qui ne laissait pas d’espaces. Depay tentait sa chance à l’entrée de la surface avec une frappe cadrée mais Oukidja s’interposait sur sa ligne (17e). Le Néerlandais insistait quelques minutes plus tard et trouvait la faille sur une belle frappe croisée, hors de portée du gardien algérien (1-0, 28e). Les Lyonnais voulaient accentuer leur domination dans cette bonne première période et étaient récompensés avec l’obtention d’un penalty, puisque que Manuel Cabit accrochait Depay dans la surface. Dembélé se chargeait de le transformer et permettait à son équipe de faire le break avant la pause (2-0, 33e).

Première victoire de l’ère Garcia

Au retour des vestiaires, les Messins revenaient avec d’autres intentions mais ils ont failli se faire cueillir à froid avec le geste de grande classe de Dembélé. Seul au point de penalty, le Français tentait un coup du scorpion mais Oukidja sauvait les siens de justesse (50e). Les Lyonnais ne lâchaient pas le morceau et voulaient enfoncer le clou. Cependant, Depay voyait sa frappe enroulée être sortie par la tête de Fabien Centonze (55e). La pression s’intensifiait, Aouar obligeait le gardien adverse à concéder un corner sur une frappe croisée (57e) et Tousart tentait une demi-volée mais trouvait encore Oukidja sur sa route (58e). L’OL poussait mais n’arrivait pas à aggraver le score à cause du portier messin qui repoussait les nombreuses tentatives lyonnaises. Le FC Metz avait, lui, beaucoup de mal à se montrer dangereux à l’image d’Adama Traoré dont la tentative de 25 mètres passait largement à côté des buts gardés par Anthony Lopes (69e).

Dembélé pensait bien s’offrir un doublé après une récupération haute de Maxwel Cornet mais l’attaquant voyait encore Oukidja s’interposer pour détourner en corner (73e). Dans le dernier quart d’heure, les locaux baissaient le rythme, faisaient largement tourner le ballon et géraient leur avantage au tableau d’affichage. Même si par séquence, ils arrivaient encore à se créer des occasions, le score ne bougeait plus. Les Gones se faisaient une dernière frayeur avec une frappe de Farid Boulaya mais Lopes restait vigilant pour garder sa cage inviolée (90e). Grâce à cette victoire (2-0), l’Olympique Lyonnais s’offrait son premier succès depuis huit matches, la première de l’ère Garcia, et respirait un peu plus avec une 12e place au classement (13 pts). La course pour le maintien sera longue et périlleuse pour le FC Metz qui restait scotché à la 19e place (11 pts).

Reims manque la place de dauphin, Strasbourg sort de la zone rouge

Dans les autres rencontres de ce multiplex, l’équipe surprise Reims, quatrième au coup d’envoi, recevait Nîmes au stade Auguste-Delaune. En cas de victoire, les Rémois pouvaient tout simplement prendre la deuxième place du championnat, et ce pendant une semaine au moins ! Mais cette rencontre s’est terminée sur un score vierge (0-0). En première période, Denkey avait d’ailleurs ouvert la marque pour le NO, mais M. Turpin a ensuite refusé ce but pour une faute (30e). Du coup, le SDR reste quatrième, alors que Nîmes est 18e. Angers pouvait aussi réaliser une bonne opération en cas de victoire contre Montpellier. Mais cette rencontre s’est également terminée sur un 0-0. Le SCO est 5e, le MHSC reste 9e.

Sur sa pelouse du Stade Francis-Le Blé, Brest accueillait Dijon. Et la formation d’Olivier dall’Oglio s’est imposée (2-0). Lasne, auteur d’une magnifique reprise de volée (49e), et Bain (52e) ont offert la victoire au SB29, qui grimpe au sixième rang. Le DFCO est pour sa part dernier de cette Ligue 1. Enfin, le Racing Club de Strasbourg avait rendez-vous avec l’OGC Nice à la Meinau. Grâce à un but de Thomasson à la 23e minute, les Strasbourgeois ont empoché les trois points (1-0). Un succès précieux puisque l’équipe de Thierry Laurey sort de la zone rouge (17e). Les Aiglons sont eux treizièmes.

Les résultats de la soirée :

- Brest 2-0 Dijon : Lasne (49e), Bain (52e)

- OL 2-0 Metz : Depay (28e), Dembélé (33e)

- Montpellier 0-0 Angers

- Reims 0-0 Nîmes

- Strasbourg 1-0 Nice : Thomasson (23e)