Ligue 1 : rien ne va plus entre l’OM et ses supporters !

Le divorce est bel et bien consommé. Entre l’Olympique de Marseille et ses supporters, les relations sont plus que chaudes. Dimanche matin, un supporter des South Winners, que nous avons rencontré, avait prévenu : « Que l’on gagne ou pas, ça ne change rien. On veut que Garcia et Eyraud s’en aillent. Limite on en est à souhaiter une défaite ». Le ton était donné avant l’Olympico. Et le ton allait encore monter une fois dans le stade. Pendant l’échauffement des Phocéens, les Fanatics ont été les premiers à dégainer une banderole. « Vous n’avez ni les épaules, ni les couilles pour porter notre maillot ! Cassez-vous ! »

Puis, ça a été au tour des South Winners, qui fêtaient d’ailleurs ce dimanche leur 32ème anniversaire. Et ils y ont été beaucoup plus fort. Vingt-trois petites banderoles affichant toutes le mot “project” en référence à l’OM Champions Project, ont été déployées. On a pu lire ainsi “échec project”, “tisane project, “arrogant project“,”désastre project“, etc… En bas de la tribune, une banderole avec les termes “champions project”, elle, était barrée. Des messages clairs et limpides adressés à une direction olympienne, et notamment le président plus jamais pointé du doigt. Il y a eu une banderole “Eyraud dehors”.

Les supporters n’en peuvent plus

Comme lui, Rudi Garcia, qui ne s’est pas montré très bavard après la rencontre (voir vidéo), est aussi dans la ligne de mire des fans marseillais. Il a même été autant sifflé que les Lyonnais lors de l’annonce des compositions d’équipe. C’est dire…Dans ce contexte particulièrement tendu, les pensionnaires de l’Orange Vélodrome ont vécu une soirée assez étrange. Après l’ouverture du score de Maxwel Cornet (0-1, 24e), les supporters phocéens ont envoyé quelques sifflets. Mais cela a été autre chose suite au troisième but de l’OL. Une partie des fans a commencé à quitter le stade. Alors que le virage sud lançait des “direction démission“, le virage nord répondait avec des “Garcia démission“.

Puis, sentant que l’atmosphère devenait pesante dans le stade, des CRS ont été envoyés au pied des virages. Une fois le coup de sifflet final donné, la tension ne redescendait pas. “L’OM c’est nous“, ont lâché des supporters dans les virages comme le rapportent nos confrères de . Ces derniers expliquent que des gaz lacrymogènes ont été utilisés dans puis devant le stade où des débordements ont éclaté après la rencontre. Sept personnes ont été interpellées précise d’ailleurs le média local. La fin de saison est plus que jamais sous tension pour une formation marseillaise qui ira à Toulouse avant de recevoir Montpellier.

Source : Foot Mercato