Ligue 1 : Victor Osimhen délivre le LOSC face à Nantes

La première journée de Ligue 1 se poursuivait cet après-midi avec une affiche alléchante entre le LOSC et le FC Nantes au stade Pierre-Mauroy. L’occasion de découvrir le nouveau visage nordiste sans son meilleur joueur Nicolas Pépé qui a rallié Arsenal. Pour cette rentrée des classes, Christophe Galtier optait pour son traditionnel 4-3-3 et titularisait cinq de ses recrues (Djalo, Bradaric, André, Osimhen et Weah). Côté nantais, Christian Gourcuff s’installait pour la première fois depuis son intronisations sur le banc nantais. Ce dernier alignait également un 4-3-3 et intègre trois recrues dans son onze (Lafont, Wagué, Coco). Le début de match entre les deux formations était poussif, et Nantes devait composer prématurément sans son attaquant Marcus Coco sérieusement blessé (12e).

Un tournant du match pour les Canaris puisque ces derniers cédaient huit minutes plus tard. Sur un long ballon de Fonte dans la profondeur, Osimhen se faufilait dans la défense nantaise et ajustait Lafont d’une belle frappe croisée (1-0, 19e). Une ouverture du score qui réveillait les Dogues. Ikoné lançait sur la droite Celik qui éliminait son adversaire avant de centrer pour Bamba dont la frappe était contrée miraculeusement par Pallois (22e). Les Canaris réagissaient timidement avec un coup franc bien frappé par Lima mais Maignan restait vigilant (27e), avant que Girotto ne sollicite une nouvelle fois le portier nordiste (30e). Lille terminait mieux le premier acte. Timothy Weak alertait Bradaric dans la surface, mais le latéral nordiste ouvrait trop son pied et ratait totalement sa frappe (35e).

Victor Osimhen frappe fort pour sa première

Au retour des vestiaires, Nantes recollait rapidement au score. Touré effectuait un excellent travail aux abords de la surface et servait Girotto dont la frappe déviée par Celik surprenait Maignan (1-1, 51e). Une égalisation qui galvanisait les Canaris qui manquaient de prendre l’avantage quelques minutes plus tard. Charles Traoré sur la gauche décochait une belle frappe bien repoussée par le portier nordiste (54e). Métamorphosés, les joueurs nantais poussaient le LOSC dans ses derniers retranchements. Les hommes de Christophe Galtier peinaient à s’approcher des buts gardés par Lafont. Le coach lillois abattait sa dernière carte et lançait dans le grand bain Yusuf Yazici la recrue la plus chère de l’histoire des Dogues (68e).

Mais le FC Nantes procurait bien des difficultés aux Lillois et Moutoussamy bien servi par Coulibaly butait sur un Maignan impérial (71e). Mais contre le cour du jeu, le LOSC allait finalement tirer son épingle du jeu. Sur un mauvais renvoi de la défense nantaise, Celik distille un bon centre pour Osimhen au point de penalty qui s’emmenait le ballon et trompait Lafont d’une frappe puissante (2-1, 80e). Bien aidé par ce deuxième but, Lille trouvait plus d’espaces dans l’arrière garde nantaise. Sur la gauche Bamba centrait à l’entrée de la surface pour Ikoné dont la frappe enroulée passait à côté (84e). Poussif par moments, le LOSC s’en remettait donc au talent de ses joueurs offensifs pour tirer son épingle du jeu et obtenir son premier succès de la saison.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10

Source : Foot Mercato