Patrice Beaumelle : « Il faut donner du temps à cette équipe »

La Côte d’Ivoire a affronté la Belgique (1-1) et le Japon (0-1) dans le cadre des matches amicaux respectivement le 08 Octobre et le 13 octobre 2020. Deux rencontres qui ont permis au nouveau sélectionneur des Eléphants Patrice Beaumelle de faire ces premiers pas en match officiel.

Un nul et une défaite, tel se décrit le bilan des deux sorties des Eléphants de Côte d’Ivoire lors de cette fenêtre FIFA du mois d’Octobre. Un bilan qui n’alarme pas le technicien des champions d’Afrique 2015. « Il faut donner du temps à cette équipe. Il y a des jeunes joueurs, Christian Kouamé est un très jeune attaquant, c’était ces premiers pas avec nous. Il y’a aussi les Odilon Kossonou, Sinaly Diomandé et autres. Ce sont des jeunes joueurs, il faut leur donner un peu de temps et puis je dirais qu’elle a un bel avenir cette équipe », a indiqué Patrice Beaumelle avant de reconnaitre qu’il faudra toutefois « corriger certains détails dès aujourd’hui pour ne plus avoir des joueurs avec la tête baissée, il faut avoir cet état d’esprit de la première à la 90e minute si on veut exister dans le niveau international ».

Revenant à la prestation de son équipe sur les deux rencontres, Patrice Beaumelle estime que le temps de préparation, de ce regroupement, pour peaufiner les moindres détails fut insuffisant. « Il ne faut pas oublier que c’est une équipe qui commence à vivre ensemble. On a démarré l’aventure il y’a 10 jours et en 10 jours on ne peut pas tout faire. En 10 jours vouloir tout travailler, ça serait présomptueux au risque de faire tout et rien à la fois. On ne peut pas travailler dans le même temps et défensivement, et au milieu et les attaquants, la finition, les coups de pied arrêtés en 10 jours, c’est impossible », a souligné l’ancien adjoint d’Hervé Renard.

« Pourquoi j’ai choisi la Belgique et le Japon »

Pour ses débuts avec la sélection ivoirienne en tant que patron du banc, Patrice Beaumelle a préféré mettre l’accent sur l’état d’esprit du groupe. « J’ai axé mon travaille sur comment construire une équipe pour travailler ensemble. C’est pour cela j’insiste sur le mot “état d’esprit”. Et sur les deux matches contre la Belgique et ce soir contre le Japon, on peut voir que l’équipe a une âme, un état d’esprit mis en place. C’était un challenge pour moi de jouer deux grandes équipes que sont la Belgique et le Japon, pourquoi ? parce que je voulais déjà de suite rentrer dans le vif du sujet en jouant contre ce qui se fait le mieux dans le monde que ce soit en Afrique ou en Europe pour créer un état d’esprit pour montrer aux joueurs ce qui nous reste à faire. Mais cette équipe a une âme et suis satisfait de ça ».

La prochaine sortie des Eléphants est prévue pour est prévu entre les 9 et 17 novembre 2020 pour la double confrontation contre Madagascar dans le cadre des 3e et 4e journées de la poule K des éliminatoires de la CAN 2022

Armel YAO