Paulo Sousa dévoile son plan pour relancer les Girondins de Bordeaux

L’ère Ricardo terminée, les dirigeants des Girondins de Bordeaux en ont ouvert une autre, toute aussi lusophone. Mais cette fois, c’est un Portugais, et non un Brésilien, qui sera en charge de faire avancer le projet mené par l’Américain Joe DaGrosa. , Paulo Sousa a donc retrouvé un banc de touche après ses deux dernières expériences à la Fiorentina et au Tianjin Quanjian. Annoncé dans le viseur de l’AS Roma, le Lusitanien a profité de sa conférence de presse de présentation pour expliquer la raison pour laquelle il a préféré dire oui aux Marine-et-Blanc plutôt qu’aux Giallorossi.

Ambition, le maître mot

« J’ai eu diverses propositions, mais être ici à Bordeaux est dû à des personnes, à la manière dont ils m’ont abordé en me montrant le projet, leur ambition. La mentalité est à créer et le besoin de faire progresser l’équipe. Être compétitif au plus haut niveau. Tout cela m’a été montré. (…) Ils m’ont montré que je suis un homme fondamental pour ce processus, pour élever la qualité du jeu. C’est ce que j’ai demandé. Je veux que ces personnes aient la même mentalité ambitieuse pour gagner ensemble. J’ai vu un certains nombres d’idées avec lesquelles j’ai été tout de suite d’accord. (…) Une des décisions qui m’ont poussé à rejoindre ce projet a été la création d’une stabilité de travail et créer une base pour plusieurs années. »

Une fois son choix expliqué, Sousa a ensuite évoqué ses attentes vis-à-vis d’une équipe qui végète . « J’avais besoin de voir déjà des joueurs ambitieux comme je le veux et qui soit en rapport avec le projet. Aujourd’hui, je vais leur montrer ma façon de faire, ma routine. Leur montrer quels sont leurs objectifs et nos idées pour eux. Par rapport aux derniers matches que j’ai vu, la mentalité affichée durant le match (contre Monaco, ndlr) a été meilleure, plus agressive, dans la recherche du bon résultat face à une équipe qui a de très bons joueurs. J’ai été ravi, car je veux des joueurs ayant cette attitude, aussi bien au niveau individuel que collectif ».

Sousa prévient déjà ses joueurs

Positif dans sa première approche avec le groupe girondins, le nouvel homme fort des FCGB n’a toutefois pas cherché à nier l’importance d’un chantier qui l’attend : rendre Bordeaux plus dangereux. Critiqué pour son manque de créativité offensive, le club aquitain affiche en effet la 14e attaque de notre championnat (27 buts). Un rendement bien loin des attentes des nouveaux propriétaires dont le but est de ramener la formation championne de France en 2009 vers les sommets hexagonaux. « Oui, c’est vrai. C’est très différent pour un coach de voir les matches en direct ou sur ordinateur. Il n’y a qu’avec le contact au quotidien avec les joueurs qu’on peut voir le potentiel et créer une dynamique. C’est une équipe qui a un faible indice de création, c’est quelque chose que l’on veut changer. Nous avons besoin de temps. On va partir du potentiel de chaque joueur. Ce potentiel est différent d’un joueur à l’autre. Chacun ne comprend pas tout tout de suite. La seule manière de gagner des matches, c’est marquer, donc il faut qu’on arrive à se créer plus d’occasions. (…) C’est une équipe dotée de jeunes joueurs. C’est un projet tout neuf qui débute à peine, mais qui a du potentiel pour devenir un projet important du football français et européen ».

Confiant sur sa capacité à redorer le blason girondin, Paulo Sousa considère cette fin de saison comme un laboratoire à ciel ouvert. Bordeaux n’ayant plus rien à jouer, le Portugais entend se servir des mois restants pour façonner l’équipe de la saison prochaine. Un exercice 2019/2020 pour lequel il a annoncé des changements. « Il va y avoir de nouvelles idées. Je ne le vois pas comme une révolution, mais comme une évolution qui va m’amener à prendre des décisions avec le club sur la préparation de la saison prochaine. Il va y avoir des différences tactiques en termes d’approche des matches. Avec ce qu’on demandera aux joueurs, on veut avoir la bonne mentalité pour avoir des joueurs avec de l’ambition pour jouer de la même manière aussi bien à domicile qu’à l’extérieur. On veut toujours gagner. En fonction de ce qu’on verra en cette fin de saison, on verra qui doit rester, qui doit partir, quels seront nos besoins ». Tout un programme.

Source : Foot Mercato

Foot Mercato