Pourquoi Mauro Icardi emmène l’Inter devant la justice

Outre le dossier Neymar, un autre cas a été largement scruté cet été sur le marché des transferts, c’est celui de Mauro Icardi. L’attaquant argentin de l’Inter Milan a été au coeur de nombreuses discussions. Pourtant, tout était clair depuis le début du mercato : Antonio Conte, le nouvel entraîneur de la formation lombarde, n’en voulait pas et comptait bien s’en débarrasser en le mettant sur le marché. Mais, à plus de 24h de la fin du mercato, Icardi est encore là.

L’AS Roma, le Napoli, Monaco et la Juventus se sont, semble-t-il, cassés les dents sur ce dossier, l’Argentin ayant toujours clamé sa volonté de rester chez les Nerazzuri, quitte à être en tribunes une bonne partie de la saison. Lors d’une réunion, le président de l’Inter et Beppe Marotta, lui ont expliqué la situation, mais rien n’y a fait. L’international albiceleste va donc effectuer une nouvelle saison chez les noire-et-bleu et a même attaqué son club en justice.

révèle aujourd’hui les dessous de ces demandes. « L’action judiciaire d’Icardi, qui a été confiée à Giuseppe Di Carlo, avocat de Molise, dénonce une série de comportements que l’Inter aurait adoptés à l’encontre de l’ancien capitaine, afin de l’exclure des activités du groupe, le laissant se sentir en marge de ce dernier », écrit le média transalpin qui confirme de l’avant-centre réclame, en réparation de ces préjudices, la somme de 1,5 M€. Une affaire qui devrait se régler à l’issue du mercato puisque la formation italienne dispose de cinq jours pour nommer un médiateur. Enfin, sauf si Icardi est transféré…

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10