Premier League : Aubameyang mène Arsenal à la victoire contre Everton

La 27e journée de championnat britannique nous offrait une belle affiche cet après-midi à l’Emirates, où Arsenal accueillait Everton. Deux formations, respectivement onzième et dixième, un peu en-dessous des attentes du début de saison mais toujours en course pour accrocher une place en Europe. D’autant plus que les deux ne perdaient pas depuis un moment, les Gunners sortant d’une série de neufs rencontres sans perdre toutes compétitions confondues (avec 4 nuls de suite en PL avant le week-end dernier tout de même). Le club de Liverpool lui arrivait sur trois victoires et deux nuls sur ces cinq dernières sorties en championnat, signe de ce regain de forme exceptionnel depuis l’arrivée de Carlo Ancelotti. Et finalement, Arteta a remporté ce duel face à l’Italien.

Ça commençait pourtant très mal pour l’équipe locale… Il fallait moins d’une minute à Dominic Calvert-Lewin pour faire trembler les cages de Bernd Leno, d’une belle volée sur ce coup franc botté par Gylfi Sigurdsson (0-1, 1ere). David Luiz s’était manqué défensivement. Les Gunners étaient en souffrance, avec un bon Iwobi en face pour son retour à l’Emirates, et perdaient même Kolasinac, blessé et remplacé par Saka à la 18e. Et ce dernier allait faire la différence. Il centrait ainsi pour un Eddy Nketiah qui doublait les deux centraux adverses et concluait l’action à merveille, reprenant le ballon dans les airs (1-1, 27e).

Aubameyang devient le meilleur buteur de PL à égalité avec Vardy

Il ne fallait pas attendre longtemps pour que les hommes de Mikel Arteta prennent l’avantage. David Luiz brisait les lignes adverses avec une superbe passe, lançant Aubameyang qui s’en allait battre Pickford d’un plat du pied parfait (2-1, 33e). Les Gunners pensaient probablement avoir fait le plus dur et pouvoir rentrer aux vestiaires avec cet avantage. Mais Richarlison ne voyait pas les choses de cet œil là… Sur ce corner repoussé puis remis dans la surface, le Brésilien voyait le ballon lui arriver dessus au second poteau et, profitant d’une sortie un peu hasardeuse de Leno, il catapultait tant bien que mal le cuir au fond (2-2, 45e+4).

De quoi décourager Arsenal ? Clairement pas, puisqu’au retour des vestiaires, Aubameyang plaçait une tête piquée parfaite après ce centre de Pépé, imparable pour Pickford (3-2, 46e). Le dix-septième de la saison pour le Gabonais. Les Canonniers tenaient ensuite tant bien que mal, aidé par une sacrée baisse du rythme du match qui faisait qu’il n’y avait pratiquement pas d’occasions à se mettre sous la dent. Les Gunners commençaient cependant à être de plus en plus acculés derrière, et Leno devait sortir une belle intervention devant Calvert-Lewin (72e). Mais le score n’a plus bougé, et Arsenal passe neuvième, à trois points des positions européennes. Everton est relégué à la onzième place.