Premier League : Tottenham renverse Aston Villa grâce à Kane et Ndombele

Tottenham savait à quoi s’attendre pour cette 1ère journée de Premier League. Manchester City et Liverpool ont frappé fort d’entrée en s’imposant respectivement 5-0 sur West Ham et 4-1 face à Norwich. Il fallait donc trouver la bonne réponse pour le dernier finaliste de la Ligue des Champions lors de la réception d’Aston Villa. Sans les deux dernières recrues Lo Celso et Sessegnon qui ont été présentées au public, ni Christian Eriksen, remplaçant au coup d’envoi, les Spurs se sont présentés en 4-3-3. C’est Lucas Moura qui accompagnait Kane et Lamela devant, Son étant lui suspendu. Ndombele effectuait sa première apparition dans le onze de départ face à un promu .

C’est pourtant un joueur déjà présent l’an passé qui offrait un avantage surprise et précoce aux visiteurs. Après une alerte de Lucas (5e) et une première tentative de Lamela hors cadre (8e), les Villans ouvraient le score dès leur première incursion dans la surface adverse. McGinn profitait d’un mauvais placement de la défense et d’un long ballon de Mings pour tromper Lloris d’une frappe croisée (0-1, 9e). Bousculés sur leur terrain, les Spurs avaient du mal à réagir. Ils semblaient un peu amorphes dans le jeu et surtout, ils tremblaient au moindre contre adverse. Trézéguet profitait d’un bon ballon de McGinn pour crocheter Sanchez puis butait sur Lloris (21e).

Tottenham force la décision

Plus tard, Grealish échappait à la défense, accélérait plein champ puis parvenait à décaler Trezeguet aux abords de la surface, qui ratait son tir (33e). Après ce coup de chaud, Tottenham terminait mieux la fin de première période mais manquait d’efficacité dans la surface. Kane frappait d’abord au-dessus (34e) et ne parvenait pas non plus à trouver le cadre de la tête après cette belle inspiration de Ndombele (45e), alors que Sissoko tardait à prendre une décision dans les 10 mètres (42e). Le club londonien devait se réveiller en seconde période pour ne pas rater ses débuts en championnat. Il revenait sur la pelouse avec des intentions positives mais en face, Villa jouait crânement sa chance.

Déjà auteur d’un gâchis en fin de première période, Sissoko manquait de lucidité pour conclure et croisait trop son tir (50e). De l’autre côté du terrain, McGinn n’était pas loin d’obtenir un penalty (60e). L’entrée d’Eriksen à la place de Winks faisait beaucoup de bien à des Spurs, qui prenaient un maximum de risques. C’est le Danois qui était à la baguette sur ce long ballon à destination de Kane, puis qui tentait de loin sur cette sortie hasardeuse de Heaton (67e). Il ratait en revanche sa tentative mais se rattrapait en envoyant le cuir dans la surface. Lucas feintait pour remiser sur Ndombele, dont le plat du pied faisait mouche (1-1, 73e). Revenu au score, Tottenham essayait de forcer la décision. Heaton sauvait les siens sur ce coup-franc d’Eriksen (77e) mais devait s’incliner face à Kane, tout heureux de voir ce ballon lui parvenir dans les pieds (2-1, 86e). L’Anglais y allait même de son doublé sur un service de Sissoko (3-1, 90e). Ce fut dur mais la logique a été respectée, Tottenham l’a emporté.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10

Source : Foot Mercato