Premier League : un Manchester City à réaction surclasse Aston Villa

Au lendemain de , Manchester City recevait Aston Villa pour le compte de la 10e journée de Premier League, avec l’ambition de reprendre la 2e place aux Foxes et de rester dans le sillage de Liverpool, leader incontesté. Il fallait remonter au 28 avril 2007 pour trouver trace d’une victoire d’Aston Villa sur la pelouse de Manchester City. John Carew et Shaun Maloney avaient inscrit les deux buts des Villans, lors d’une saison qui avait vu les Citizens terminer à la 14e place, trois rangs derrière leur adversaire. Depuis, les Citizens avaient raflé quatre titres de champion. Cet après-midi, Pep Guardiola reposait ses troupes larges vainqueurs de l’Atalanta en Ligue des champions (5-1). On retrouvait João Cancelo et John Stones en défense, David Silva au milieu et la paire Bernardo, Gabriel Jesus devant. Kyle Walker, Phil Foden, Riyad Mahrez et Sergio Aguëro débutaient sur le banc. Rodri avait lui rejoint l’infirmerie. Chez les Villans, sur deux succès de rang, Dean Smith procédait à deux changements par rapport au match remporté à Brighton (1-2). Trezeguet et Douglas Luiz, fraîchement sélectionné avec le Brésil, prenaient les places de Hourihane et El Ghazi.

Les Citizens se lançaient tout de suite vers le but de Tom Heaton. De retour comme titulaire, David Silva faisait mal à McGinn sur son crochet. Servi en retrait, Gundögan voyait sa frappe contrée et en renard Gabriel Jesus ne cadrait pas sa frappe en pivot au point de penalty ! (5e). Malgré cet avertissement, les débats s’équilibraient rapidement. João Cancelo tentait de réveiller l’Etihad d’une frappe du gauche à vingt-cinq mètres, mais le portier des Villans était vigilant (21e). Les visiteurs contraient et McGinn obligeait Ederson à une horizontale au sol (23e). Dans la continuité, Douglas Luiz s’arrachait pour conclure dans la surface mais perdait l’équilibre face à Fernandinho. Après consultation, l’arbitre ne sifflait pas. Et les Villans réclamaient un nouveau penalty dix minutes plus tard. Trezeguet frappait devant la surface et John Stones se couchait, contrant le ballon de la cuisse avant que celui-ci ne rebondisse sur sa main. Nouvelle utilisation de la VAR et toujours pas de penalty (35e). Alors que la pause approchait, c’est David Silva qui se procurait la plus belle occasion du premier acte. Les chevauchées de Raheem Sterling donnaient du mal à Frédéric Guilbert. Une percée dans la surface et un centre en retrait de l’ailier offrait un ballon de but au milieu espagnol, qui croisait un tout petit peu trop son tir du gauche (43e).

Les Citizens font exploser les Villans en seconde période

Les supporters des Citizens pas encore revenus de la buvette manquaient l’ouverture du score de Raheem Sterling. Trente secondes après le coup de sifflet de la seconde période, l’ailier international anglais profitait d’un long dégagement d’Ederson suivi d’une intervention de la tête manquée de Tyron Mings pour filer dans la surface et ajuster Tom Heaton avec un brin de réussite (1-0, 46e). Il inscrivait-là son 7e but de la saison. Ce but galvanisait les troupes de Pep Guardiola. Sur coup franc, Kevin De Bruyne faisait passer un frisson sur le but des Villans (51e). Benjamin Mendy s’essayait même à une percée dans la surface mais sa frappe était contrée in extremis (53e). Dans la foulée, profitant d’un ballon perdu par Engels, seul face au but Gabriel Jesus feintait, frappait et voyait Heaton dévier le ballon qui prenait le chemin des filets. Mais Tyron Mings sauvait sur sa ligne d’un incroyable geste de la cuisse (55e) ! Qu’à cela ne tienne, la vague bleu ciel était trop puissante et emportait tout sur son passage. A l’angle de la surface, côté gauche, Kevin De Bruyne enroulait un centre vers le but, qui fuyait David Silva et Rahem Sterling et surprenait Tom Heaton (2-0, 65e). Le break était fait et dans la foulée, acculée dans sa surface, l’équipe de Dean Smith voyait Ilkay Gündogan profiter d’un mauvais renvoi d’Engels pour corser l’addition, d’une demi-volée placée (3-0, 70e).

Angeliño, Foden et Agüero prenaient les places de Mendy, De Bruyne et Sterling (76e) et le jeune Phil Foden se mettait en évidence d’une frappe du pied gauche qui n’échappait pas aux gants d’Heaton (83e). Ombre au tableau côté Citizens, après Phil Foden face à l’Atalanta, mardi, Fernandinho était expulsé en fin de match, pour un deuxième carton jaune (88e). En toute fin de rencontre, les Citizens n’avaient pas vraiment à forcer leur talent. Ils déroulaient et s’offraient même une dernière opportunité. Suite à une mésentente entre Tyron Mings et Tom Heaton, Gabriel Jesus avait au bout du pied le ballon du 4-0. Mais à l’image de son match, le Brésilien manquait de réalisme. Sa tentative de lob s’écrasait sur le haut de la transversale (90e+2). Dans la foulée, McGinn était proche de sauver l’honneur, mais son tir heurtait le poteau d’Ederson, qui voyait ensuite le ballon lui atterrir dans les bras (90e+4). Avec cette large victoire, les Citizens reprenaient la 2e place du championnat d’Angleterre à Leicester City et revenaient provisoirement à trois longueurs de Liverpool. Des Reds qui accueilleront Tottenham dimanche (17h).