PSG : Thomas Tuchel donne de premiers indices sur ses choix pour Dortmund

Marco Verratti, Thomas Meunier, Ander Herrera et Thiago Silva. Voilà déjà une longue liste d’absents pour le match retour face à Dortmund le 11 mars prochain. Pour préparer cette rencontre décisive, l’entraîneur Thomas Tuchel a trois rencontres devant lui : Dijon au Parc des Princes, Lyon à l’extérieur en demi-finale de Coupe de France, et Strasbourg à l’extérieur. Des rencontres qui doivent lui permettre de trouver des solutions par rapport aux problématiques posées. En conférence de presse, il a déjà répondu sur l’aspect physique, domaine sur lequel le PSG avait été dominé.

« On a joué le 14e match à Dortmund en 2020 et eux leur 7e match. Ils ont eu plus de vacances, ont eu une phase de préparation. Ils ont eu plus de temps de récupération. Nous sommes arrivés à Dortmund avec des joueurs qui manquaient de rythme, des retours de blessure. Ça a aussi une grande influence sur cette statistique (les 105 km parcourus, ndlr). Dortmund a montré la détermination, c’est toujours comme ça à domicile. On a maintenant un peu de temps pour regagner du rythme, je suis absolument convaincu. Nous sommes physiquement et mentalement prêts pour jouer ce deuxième match, car on a toutes les possibilités », a assuré Thomas Tuchel. Qui a aussi lancé un message à ses joueurs. « C’est le moment d’être en confiance. Ça arrive de perdre 2-1 à Dortmund. On n’a pas fait le meilleur match, on a manqué un peu de rythme pour plusieurs joueurs importants. Il ne faut pas changer grand-chose. Le moment aussi que les joueurs prennent leurs responsabilités ».

Tuchel n’enlèvera pas Cavani

Tuchel met donc la pression sur ses hommes, et assure que cette fois-ci il aura la possibilité de donner du rythme. Mais à quels joueurs ? L’absence de Thiago Silva doit-elle par exemple le pousser à utiliser Marquinhos en défense centrale pour les prochains matches ? « Oui c’est une possibilité. On doit réfléchir. J’aime beaucoup quand Marquinhos joue au milieu car il a la capacité, l’énergie pour aider sur tout le terrain. Quand il joue en défense centrale, il est aussi super important, a une grande influence, mais pour moi il a plus d’influence encore au milieu, avec son énergie et son état d’esprit. Il y a des possibilités de le laisser jouer à la place de Thiago. On a trois matches pour essayer des choses », a répondu le coach allemand. Autre sujet, la concurrence en attaque entre Mauro Icardi et Edinson Cavani.

Il avait privilégié l’Uruguayen pour le match suivant la défaite à Dortmund, contre Bordeaux. Et il semble satisfait de son rendement. « C’est la même question. Pourquoi Edi sur le banc et Mauro sur le terrain. Maintenant on a changé. On a confiance en tous les joueurs et aussi Edi. J’ai eu l’impression que c’était le moment pour Edi, il a tout donné, il a fait but et passe décisive, il a eu beaucoup d’occasions. Avec deux attaquants, c’est comme ça. Quand ils sont décisifs, ils restent sur le terrain », a-t-il argué, avant de préciser plus tard : « Edi a regagné la confiance grâce à son 200e but, ce n’est pas le moment de couper ça. » Cavani semble donc avoir doublé Icardi dans la hiérarchie du moment et peut espérer être présent pour le retour face à Dortmund. Tout comme Tanguy Kouassi, qu’il juge également prêt pour un match de cette envergure, alors que Verratti sera absent. On commence à y voir plus clair.