PSG : Thomas Tuchel valide la sortie médiatique de Leonardo

Une sortie qui n’est pas passée inaperçue. Mercredi soir, après la victoire contre Bruges (1-0, 4e journée) et la qualification en huitièmes de finale de la Ligue des Champions, Leonardo a fait un bilan sur la première partie de saison du Paris Saint-Germain. Une prise de parole pour remettre certaines choses au clair, « Ça agace un peu, ça dérange. Je pense que ce n’est pas le moment de parler de ça en premier. Le joueur a un contrat avec nous de deux ans et demi. Il y a plein de volontés, de rêves… C’est l’un des meilleurs joueurs du monde et je pense que ce n’est pas le moment de le déstabiliser. C’est le moment d’arrêter. »

Questionné sur les déclarations de son directeur sportif, Thomas Tuchel estime que Leonardo est dans son rôle : « oui, c’est bien pour défendre le club, il représente le club, le club doit dire certaines choses, c’est bien. Je connais ça, c’est la même chose en Allemagne. C’est comme ça maintenant ici, je veux parler du sportif, le reste c’est Leo. C’est très bien pour le club. » L’Allemand veut se concentrer uniquement sur le terrain et savoir qu’il a un dirigeant qui prend la parole pour évacuer certains sujets sensibles semble lui convenir parfaitement.

Tuchel d’accord avec Leonardo

Mercredi, Leonardo avait également souligné le manque de continuité des Parisiens qui comptent déjà trois défaites en douze rencontres de Ligue 1. Mais le Brésilien n’était pas alarmiste. Au contraire, il mettait aussi en avant les résultats et la faculté des Rouge et Bleu à être premiers en championnat ainsi qu’en Ligue des Champions. Un avis partagé par Tuchel : « il a raison, oui on doit s’améliorer. Je ne sais pas s’il y a des principaux domaines d’amélioration. Ça change tous les trois jours, c’est une question de mentalité, de tactique, nous sommes ensemble. J’ai le même avis que Leo, on est premiers en Ligue 1 (7 pts d’avance), premiers en Ligue des Champions et déjà qualifiés, c’est le moment de continuer de s’améliorer. » Un discours en totale opposition par rapport à la saison passée où Antero Henrique était très discret dans les médias.

Si le début de saison du club de la capitale n’est pas parfait, il y a plusieurs raisons à cela. L’accumulation des matches et surtout les blessures qui empoisonnent l’effectif. Mais cela n’empêche pas l’ancien coach du Borussia Dortmund d’être satisfait de ses joueurs et espère que ces revers serviront pour la suite de la saison, notamment quand les matches qui comptent se présenteront : « l’équipe est fiable dans les grands matches, avec de la pression, elle répond bien. On a perdu deux matches contre Reims et Dijon, c’est atypique pour nous. Je déteste perdre mais je préfère perdre maintenant, qu’en janvier et février dans une phase décisive. On peut encore s’améliorer. »