Real Madrid : le retour inespéré du placardisé Mariano Diaz

Plus qu’un but. Dimanche soir, Mariano Diaz s’est illustré en marquant lors du Clasico opposant le Real Madrid au FC Barcelone au stade Santiago Bernabéu. Entré en jeu à la place de Karim Benzema à la 92e minute, le Dominicain a trouvé le chemin des filets quelques secondes plus tard. Cinquante pour être précis. C’est d’ailleurs, selon Opta, « le but le plus rapide marqué par un remplaçant dans le Clasico au 21e siècle ». Après une belle action individuelle, où il a pris de vitesse Samuel Umtiti, le natif de Barcelone a trompé Marc-André ter Stegen d’une frappe du droit dans un angle fermé. Un but qui a permis à son équipe d’enfoncer définitivement les Blaugranas, avec lesquels les Merengues se disputent le titre en Liga .

Il n’avait plus marqué depuis pratiquement 10 mois en Liga

Une réalisation qui vaut aussi très cher pour Mariano, qui n’avait plus marqué depuis le 5 mai dernier (doublé contre Villarreal en Liga). En effet, le footballeur âgé de 26 ans vit une saison particulièrement difficile. N’entrant pas dans les plans de Zinedine Zidane, il avait été invité à s’en aller l’été dernier. L’AS Roma était d’ailleurs disposée à l’accueillir. Mais convaincu qu’il pourrait s’imposer dans son club de cœur, l’avant-centre né en 1993 a décliné toutes les propositions pour finalement rester. Un choix risqué mais assumé par le joueur. Car il savait très bien qu’il aurait très peu d’occasions pour s’exprimer sachant que Karim Benzema est l’attaquant numéro un de cette formation et que Luka Jovic a été recruté pour être sa doublure voire un éventuel concurrent.

Régulièrement absent des groupes convoqués pour participer aux matches, il n’a pas joué la moindre rencontre lors de la première partie de saison. Un départ lors du mercato d’hiver semblait être la meilleure solution pour toutes les parties. Malgré quelques intérêts, de l’OL et de Benfica notamment, Mariano Diaz n’a pas quitté la capitale espagnole. Patient, il a fini par être récompensé. Le 8 janvier 2020, il a joué ses premières minutes officielles de la saison. Il est entré en jeu dix minutes face à Valence en demi-finale de la Supercoupe d’Espagne. Puis, il a enchaîné en jouant 39 minutes face à l’Atlético de Madrid, lors de la finale de la Supercoupe d’Espagne. Après cela, Mariano a disparu des radars avant de pointer de nouveau le bout de son nez.

Zidane félicite Mariano Diaz

Convoqué dans le groupe madrilène pour le Clasico, il a été préféré à Luka Jovic. La presse espagnole a expliqué que cela était un choix sportif de Zinedine Zidane. Un coach qui a réalisé un coaching gagnant avec l’entrée de Mariano Diaz, qu’il a félicité après la rencontre. « C’est vrai (qu’il ne lui a pas donné beaucoup d’opportunités), mais au final aujourd’hui il a été important. Il a mis un but et ça me rend heureux. Cela n’a sûrement pas été facile pour lui car il n’a pas beaucoup joué. Jovic est devant. Aujourd’hui, il est entré et a marqué un but, je suis content. Tout le monde est heureux pour Mariano car il a tout donné sur le terrain ». De quoi redistribuer les cartes dans la hiérarchie des attaquants derrière KB9 ?

« Non, nous sommes tous ici ensemble », a simplement répondu l’entraîneur du Real Madrid quand il lui a été demandé si Mariano avait doublé Jovic. Placardisé il y a encore quelques semaines, l’ancien joueur de l’Olympique Lyonnais a montré qu’on pouvait compter sur lui et qu’il pouvait encore rendre service. « Très content de mes débuts, de la victoire et de mon but ! », a partagé sur ses réseaux sociaux l’attaquant qui est concentré et prêt à répondre présent comme son entourage, joint par nos soins, nous l’a expliqué hier soir. « Nous ne voulons parler à personne. Ce n’est pas le moment de faire des déclarations. Nous préférons qu’il fasse parler de lui sur le terrain ». Un langage que maîtrise parfaitement un Mariano Diaz plus revanchard que jamais !