Real Madrid : le spleen de Vinicius Junior

Il s’était mis tout le monde dans la poche la saison dernière, sous les ordres de Santiago Solari. Ses premières apparitions sous la tunique blanche avaient mis d’accord les fans merengues, qui appréciaient surtout sa capacité à déséquilibrer et le fait qu’il n’ait pas peur de porter l’équipe sur ses épaules à un moment où ça n’allait pas forcément. Mais peu à peu, il a commencé à en agacer certains, notamment à cause de sa maladresse dans le dernier geste. Beaucoup lui reprochent ainsi d’être bien trop imprécis à la finition ou à la dernière passe, et c’est visiblement aussi le cas de Zinedine Zidane.

Ce dimanche, en dit un peu plus sur la situation du joueur de 19 ans. L’ancien de Flamengo traverserait ainsi un moment de doute, de déception mais aussi de colère, qui a surtout démarré lorsqu’il n’a pas été inclus dans le groupe pour le duel de Liga face à Granada le 5 octobre dernier. Mais surtout, il souffre de la comparaison avec Rodrygo, plus jeune et arrivé après lui. Zinedine Zidane semble en tout cas préférer ce dernier, et dans la presse les comparaisons sont inévitables.

La comparaison avec Rodrygo est pesante

Et c’est tout ce qu’on veut éviter dans le vestiaire, où les tauliers brésiliens que sont Marcelo ou Casemiro veulent isoler les deux petits prodiges de tout ce qui se dit dans les médias ou sur les réseaux sociaux. Quoi qu’il en soit, Zinedine Zidane travaille de façon intensive avec Vinicius Junior à l’entraînement pour lui redonner confiance et l’aider à s’améliorer dans sa prise de décisions devant. Ce qu’il n’a pas besoin de faire avec Rodrygo, présenté par le média espagnol comme quelqu’un de plus calme et de plus pausé, tant dans le football que dans la vie de tous les jours.

Il faut aussi noter que l’ancien de Santos a été appelé par Tite en sélection brésilienne après sa titularisation face à Galatasaray, qui a surpris du monde à Madrid. Vinicius Junior lui n’a pas été sélectionné par la Canarinha. Au sein du club, on mise autant sur les deux joueurs, mais on est conscient que Vinicius semble plus fragile mentalement, et c’est ce qui inquiète. Une série de matchs sans jouer ou de mauvaises prestations touchent rapidement son moral. Zinedine Zidane et les cadres du vestiaire vont donc devoir le couver plus que d’habitude…