Real Madrid : Zinedine Zidane met les points sur les i après la polémique Gareth Bale

En quelques heures, la situation s’est enflammée. La presse espagnole est unanime : Gareth Bale souhaite quitter le Real Madrid au plus vite, et le Shanghai Shenhua serait déjà en contact avec l’entourage du Gallois. Ce dernier serait furieux après les filtrations du club sur son état de santé et sa vie privée, et sa relation avec Zinedine Zidane serait même glaciale. donc, et on dirait bien qu’on assiste enfin aux derniers mois de l’ancien Spur sous la tunique merengue.

Et ça tombe bien, Zinedine Zidane devait s’exprimer en ce début d’après-midi, avant la rencontre de son équipe face à Leganés mercredi soir, pour la onzième journée de championnat. Comme c’était à prévoir, beaucoup de questions portaient sur le Gallois. Le Français a d’abord tenu à préciser que son numéro 11 avait l’autorisation de se rendre à Londres : « il a parlé avec le club. Je ne peux pas dire ce qui s’est passé. C’est une affaire personnelle, et il avait la permission du club. Il n’y a pas d’histoire ». Il a tout de même ajouté qu’il n’était pas au courant que le joueur avait eu un rendez-vous avec un membre du staff médical de sa sélection.

« Nous avons une bonne relation »

Il a également tenu à démentir les informations sur sa relation compliquée avec le joueur. « Beaucoup de choses sont dites. Nous avons une bonne relation. C’est un joueur qui est ici, qui s’entraîne. S’il n’est pas disponible, il n’est pas disponible c’est tout. Les gens parlent beaucoup, au final ce qui est important c’est qu’on sait le joueur qu’il est quand il est prêt et à 100%. Les gens veulent créer de la polémique. Quand il peut, il se concentre sur le fait de bien jouer », a ainsi lancé le champion du monde 98.

« C’est mieux qu’il soit resté (l’été dernier, NDLR). Ce qui se dit en dehors, ça n’aide pas. C’est un joueur important pour l’effectif. Les gens vont toujours parler de ça, mais je crois qu’il est content d’être ici. Il n’y a pas d’offre je pense. Et s’il y en a une qui arrive, le club et lui parleront. S’il reste en janvier, les gens diront qu’il partira en juin, ça ne changera pas malheureusement », a-t-il ajouté, visiblement agacé, au sujet de l’avenir du Gallois. Le feuilleton ne fait que commencer.