Salif Bictogo tâcle Max Gradel

La sortie de Max Alain Gradel à l’encontre des supporters de Toulouse continue de susciter des réactions. Et pas qu’en France. En Côte d’Ivoire également. Sur le plateau de La Grande Team sur “La 3“, Salif Bictogo a recadré l’attaquant des Eléphants concernant son comportement.

« Je suis frustré et dégoûté de la réaction des supporters. (…) Quand on est supporter, on ne supporte pas des dirigeants ou des joueurs, mais le club. Franchement, aujourd’hui, on a l’impression qu’ils nous ont lâchés. Et s’ils pensent qu’ils font ça contre les dirigeants, ils doivent savoir que ce sont les joueurs qui sont les premiers affectés. Quand on entend ça, on a du mal à donner 100% de nous-même ».

Ce sont les déclarations de Max Alain Gradel après la 5è défaite consécutive essuyée face à Rennes, lors de la 27è journée de Ligue 1. La 20è depuis le début de la saison, qui confine le club toulousain à la 20è place. Un statut qui ne ravit pas les supporters du TFC qui ont tenu à le manifester à leurs joueurs.

La réaction de l’attaquant est diversement commentée. Si certains apprécient la déclaration de l’international ivoirien, d’autres ne le voient pas d’un bon œil. En Côte d’Ivoire, c’est le cas de Salif Bictogo. Invité de l’émission de La Grande Team du 2 mars 2020, le président du Stella Club d’Adjamé a même pris parti pour les supporters toulousains. « Un supporter quand il vient au stade c’est pour la victoire. A Toulouse sur 51 points possibles, 1 seul a été pris par l’équipe. Si je suis supporter, à un moment j’arrête d’applaudir », a indiqué le responsable ivoirien.

Titillé par la présentatrice Teeyah, Salif Bictogo a même pris l’exemple de Neymar pour conseiller son jeune compatriote. « Neymar au PSG, on l’a insulté et c’est sur le terrain qu’il a répondu. Max Gradel devrait en faire de même et répondre sur le terrain. En plus il est capitaine, il n’aurait pas dû intervenir ainsi ». Max Gradel qui devrait être à Abidjan ce mois-ci appréciera ce tâcle.

Patrick GUITEY