Serie A : le Napoli s’offre la Fiorentina pour la première de Franck Ribéry !

Le Serie A est définitivement de retour ! Une semaine après la reprise de la Bundesliga notamment, le championnat d’Italie reprenait ses droits ce samedi. Après le premier match de la 1ère journée entre Parme et la Juventus, et cette victoire du champion en titre (1-0), la Fiorentina accueillait le Napoli au Stadio Artemio Franchi. Arrivé cette semaine à Florence, le Français Franck Ribéry était très attendu. L’ancien joueur du Bayern Muncih, accueilli comme une rockstar, prenait cependant place sur le banc. Vincenzo Montella alignait lui un 4-3-3 avec par exemple Chiesa sur le côté droit. En face, Carlo Ancelotti choisissait un 4-4-1-1 avec Mertens à la pointe de l’attaque et Ruiz placé juste derrière lui. Et il ne fallait pas être en retard à Florence pour cette rencontre de gala. Après seulement huit minutes de jeu, l’arbitre accordait un penalty à la Viola, avec l’aide de la VAR, pour une main dans la surface de Zielinski.

Pulgar se présentait alors face à Meret et le défenseur de la Fiorentina prenait le portier napolitain à contre-pied (9e, 1-0). La nouvelle formation de « Kaiser Franck » débutait donc de la meilleure des manières ce premier match de la saison. Les locaux poussaient même pour doubler la mise mais la tête de Milenkovic passait cependant à côté (21e). Les deux formations se livraient une belle bataille sur la pelouse mais les occasions n’étaient pas nombreuses. Et alors qu’on se dirigeait vers la mi-temps, le Napoli revenait. Servi par Insigne, Mertens faisait la différence pour marquer d’une belle frappe enroulée (38e, 1-1). Les joueurs de Carlo Ancelotti relançaient donc ce match. Mieux encore, ils prenaient l’avantage quelques minutes plus tard. Car sur un penalty obtenu par Mertens, Insigne donnait l’avantage à son équipe (42e, 1-2). À la pause, les visiteurs menaient donc sur ce score de 2-1 grâce à deux buts en quatre minutes.

Franck Ribéry privé d’un penalty ?

Le match était cependant loin d’être terminé. Sept minutes après la reprise, la Viola revenait. Présent à la retombée d’un corner, Milenkovic catapultait le ballon au fond des filets d’un coup de tête (52e, 2-2). Mais dans cette partie, chaque occasion se transformait en but. La preuve quelques instants plus tard avec le troisième but napolitain. Côté gauche, Insigne repiquait dans l’axe pour écarter de l’autre côté sur Callejon. Sans contrôle, le numéro 7 envoyait le ballon au fond des filets d’une belle frappe croisée (56e, 2-3). Mais les troupes de Carlo Ancelotti n’avaient pas vraiment le temps de savourer. Encore une fois, la Fiorentina égalisait pour le 3-3. Entré en jeu trois minutes plus tôt, la nouvelle recrue de la Viola, Boateng, voyait sa frappe croisée rentrer avec l’aide du poteau (65e). Le public du stade florentin avait donc le droit à un match très spectaculaire, mais les supporters de la Viola assistaient cependant à une mauvaise fin…

En contre-attaque, Mertens déposait le ballon au deuxième poteau sur Callejon qui, très intelligemment, remettait dans l’axe vers Insigne qui marquait de la tête dans le but vide (67e, 3-4). Les supporters pouvaient tout de même se consoler ensuite avec l’entrée en jeu de Ribéry, qui remplaçait Sottil (78e). Le milieu de terrain français, qui n’avait pas beaucoup de ballons à se mettre sous la dent dans un premier temps, réalisait tout de même une petite percée depuis le couloir gauche, passait entre deux Napolitain avait maestria, avant d’être tiré au sol par le bras d’Elseid Hysaj à l’entrée de la surface. L’ancien du Bayern Munich et ses coéquipiers réclamaient alors un penalty mais l’arbitre ne bronchait pas, adressant même un carton jaune à Vincenzo Montella (90e+1). Pas de VAR. Au terme de ce match de qualité, le Napoli démarrait donc sa saison sur une victoire 4-3 face à cette belle équipe de la Viola.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10