Séville FC : Lucas Ocampos encore et toujours taille patron

Le bon choix. Lucas Ocampos (25 ans) ne s’est pas trompé en rejoignant le Séville FC. Incontournable pour Julen Lopetegui (21 titularisations en 26 journées de Liga), l’ancien Marseillais a encore été buteur ce dimanche lors du succès face à Osasuna (3-2, 26e journée). Une nouvelle prestation solide qui a séduit . « Comme toujours : l’Argentin ne déçoit jamais. Vertical et buteur. Il a joué sur les deux ailes sans perdre en efficacité », juge le quotidien sportif local.

« Séville s’en est encore remis au talent d’Ocampos et Suso pour aller chercher la victoire en fin de match », peut-on lire dans les colonnes du journal généraliste El Mundo. De quoi avoir le sentiment du devoir accompli pour le n° 5 sévillan, fer de lance des Andalous depuis son arrivée à Nervion. « On est toujours là, toujours en course, parfois on a des petites choses à améliorer, mais personne ne peut rien nous reprocher. Séville est toujours là et le démontre à chaque sortie. On est ensemble, de la 1ère à la 90e minute », a-t-il lancé en fin de rencontre à .

Incontournable et performant

Sous son impulsion, les pensionnaires du Sanchez Pizjuan occupent seuls , à la lutte avec Getafe, l’Atlético de Madrid, la Real Sociedad et Valence pour un fauteuil en Ligue des Champions la saison prochaine. Avec son 9e but de la saison en Liga, le natif de Quilmes a aussi égalé son meilleur total de réalisations en un exercice en championnat (avec l’OM, en 2017/18). Ajoutez à cela 2 buts en Coupe du Roi et 2 passes décisives en championnat, vous obtiendrez le bilan plus que positif de l’ex-Monégasque, toujours aussi volontaire et actif en plus d’être efficace – et complémentaire avec le vétéran Jesus Navas lorsqu’il joue à droite – et polyvalent (l’arrivée de Suso cet hiver l’a poussé à évoluer plus souvent sur la gauche).

Une assurance tous risques bienvenue alors que Lopetegui est sérieusement remis en question, voire même menacé, ces dernières semaines. Une saison pleine donc, ponctuée, évidemment, par et peut-être par une convocation pour la prochaine Copa América co-organisée par la Colombie et… l’Argentine. Lucas Ocampos prend décidément une nouvelle dimension de l’autre côté des Pyrénées.