Thiago Motta explique son choix de voler au secours du Genoa

Un retour aux sources. À l’été 2018, Thiago Motta annonçait officiellement mettre un terme à sa carrière de joueur après avoir défendu pendant six saisons les couleurs du Paris Saint-Germain. Passé par le FC Barcelone, l’Atlético de Madrid, ou encore l’Inter, le milieu de terrain avait déjà son plan de reconversion en tête. L’ex-international italien (30 sélections, 1 but) voulait mettre son expérience au service des jeunes, c’est pourquoi il a directement endossé le costume d’entraîneur des U19 du club de la capitale une fois ses diplômes en poche. Après une saison avec les titis rouge et bleu, où il a terminé deuxième de son groupe (58 pts), Motta claquait la porte en juillet dernier car il était en conflit avec Antero Henrique, le directeur sportif parisien de l’époque.

Le retour de Leonardo n’y changea rien, bien que le Brésilien était à l’origine de sa venue en 2012, Motta voulait saisir l’opportunité de quitter Paris pour se lancer dans le grand bain avant de revenir par la grande porte au Parc des Princes : « le PSG, c’est ma maison. C’est là que je suis resté le plus longtemps. J’y ai gagné beaucoup de titres en tant que joueur, mon ambition est d’en gagner d’autres, dont la C1, avec ce club comme entraîneur », déclarait-il récemment dans L’Équipe. Et pour se faire la main, l’ancien numéro 8 parisien a accepté d’aller aider une ex, le Genoa, en grandes difficultés depuis le début de saison avec une 19e place en Serie A (5 pts).

« Je suis toujours la même personne, seul le rôle a changé »

Motta retrouve donc un club qu’il connaît bien puisqu’il a évolué une saison chez les Rossoblu entre 2008 et 2009. « Les sensations sont bonnes. Pour moi, revenir ici est une grande opportunité et un honneur. La situation est difficile, mais je suis convaincu que nous pouvons nous en sortir, a-t-il lancé d’emblée lors de sa conférence de presse de présentation. Pour ce maillot, nous devons tout donner tous les jours. » Et le nouvel entraîneur du Grifone a bien l’intention de remédier à la situation très délicate dans laquelle se trouve son équipe : « j’ai beaucoup d’idées, mais je répète que l’importance est de donner le meilleur de moi-même, tous les jours. Dans les yeux des garçons, j’ai vu que c’était possible (le maintien). En 2008, Gênes a changé ma situation. Maintenant, je veux vraiment m’entraîner et changer ce classement. »

Et le redressement du Vecchio Balordo passera dès samedi par le stade Luigi-Ferraris avec la réception de Brescia (20h45) : « ce sera une rencontre difficile pour les deux équipes. Ils ont de bonnes individualités, mais nous jouons à la maison et nous voulons imposer notre jeu. » Promis, Thiago Motta n’a pas changé et il va insuffler son caractère volcanique à ses joueurs afin de leur redonner le goût de la victoire : « je suis toujours la même personne, seul le rôle a changé. En tant qu’entraîneur, je serai toujours juste envers les joueurs. » Pour sa première expérience sur un banc professionnel, le natif de São Bernardo do Campo au Brésil n’a pas choisi la facilité car l’ancien Parisien est un homme de défi mais chaque chose en son temps : « pensons d’abord au prochain match. Nous devons faire un pas à la fois. » C’est un pas de géant qu’est en train d’effectuer Motta dans sa nouvelle vie…