Zokora Didier : « Arafat Dj avait une langue difficile sur les Éléphants »

L’ancien international ivoirien était ce mercredi matin au micro de l’émission Appels Actualité de Radio France International (Rfi). Dans cet entretien-hommage, il a répondu aux questions de François Lazet sur les liens d’Arafat Dj avec les Éléphants footballeurs.

Rfi: Zokora, vous êtes recordman des sélections en Côte d’ivoire. Vous étiez assez proche de Dj Arafat. On peut dire que pour lui avec la musique, le football était aussi une grande passion ?

Zokora: Bien sûr! C’est un petit frère à nous qui aimait beaucoup le sport. Il était très proche des footballeurs africains. Notamment des joueurs africains tels que Didier Drogba, Kader Keita…et moi. Et aujourd’hui, on sent un vide dans la musique ivoirienne. On est tous attristé…

Rfi: Il affichait son soutien aux Éléphants. Mais, il pouvait avoir aussi la denture lorsque ça ne jouait pas bien, lorsque les résultats ne suivaient pas...

Zokora : Arafat, c’est un mystère. Il avait la liberté de pouvoir s’exprimer quand il le voulait, à tout moment. Et souvent quand on perdait les matchs, il avait une langue un peu difficile sur le football ivoirien. C’est aussi tout cela qui faisait Arafat. Il s’est créé un monde à lui…

Rfi: C’était quelqu’un d’entier qui disait tout haut ce qu’il pensait ?

Zokora : Bien sûr ! Arafat ne cachait pas ses mots. Ce qu’il avait à dire, il le disait en face et sans problème.

Rfi: Du coup, vous n’êtes pas surpris de cette immense émotion qui gagne la Côte d’ivoire ?

Zokora : Je pense que la Côte  d’ivoire a perdu un mythe, un monument pour la musique ivoirienne. Cette génération ivoirienne est en deuil… Aujourd’hui, on a perdu notre monument. Celui qui a mis la musique ivoirienne au plus haut niveau. C’est dommage pour la Côte d’ivoire.

Rfi: Didier Zokora, est ce que ça illustre pas aussi que la musique avec ses grandes icônes comme Arafat, est avec le football le facteur unificateur des ivoiriens quel que soit leur région, leur idée politique ?

Zokora : On sait que la musique ivoirienne et le sport sont des facteurs qui unissent la Côte d’ivoire. Et Arafat l’a compris. Il a pu rassembler la Côte d’ivoire pour qu’on soit ensemble, un peuple uni. C’est un facteur très important pour nous.

Source : Sport-ivoire